nov242014

SAMEDI 29 NOV Nationale 2 Sully reçoit ACBB Boulogne-Billancourt

article à venir

nov242014

Les matchs du week-end

article à venir

nov232014

R2 Sully-Chateaurenard 30.24

Sans briller mais sans se faire peur, la Reserve s’est une nouvelle fois imposée cette saison. Ce dimanche après midi, les jaunes et bleus renforcés par le retour de Clem blessé depuis septembre et de Yoann Patatain dont le dernier match remonte à …Bourg de Péage. En manque de compétition et de rythme, ces deux joueurs ont apporté une plue-value au groupe 2 déjà en pleine confiance après un très bon début de championnat ( 1 seule défaite). Rapidement, Sully va prendre le dessus en menant 7,3 notamment en contre. Malheureusement, Luc, le meneur de jeu local se blesse ( points de suture obligés au menton) et le jeu local va se liquefier quelques minutes, le temps d’enregistrer un 0,4 et de voir revenir des adversaires volontaires à 1 but. 20ème 10,9.

Un dernier coup d’accélérateur en 1ère période et les Sullylois atteignent la pause avec 4 buts d’avance dans une 1ère période bien maitrisée au final.

A la reprise, les jaunes et bleus vont encore accélerer et tuer définitivement le match malgré la bonne prestation du jeune arrière droit de Chateaurenard qui trouve à plusieurs reprises et de loin la lucarne de Pascal. 45 ème 26,16. Ces 10 buts d’écarts ne suffisent pas à calmer les ardeurs de quelques joueurs adverses qui sortent les sécateurs en défense, et se permettent de « chambrer ». l’ambiance devient houleuse. Mais pas de danger, le score est scellé, Sylvain fait tourner son équipe et ce n’est pas le 4,0 encaissé dans les deux dernières minutes qui changera quelqueschose.

Avec cette nouvelle victoire, combinée à la lourde défaite du leader Chateauneuf contre les protégés de l’ancien Sullylois Vincent Duballet, La Ferté, la Reserve se retrouve propulsée à la 1ère place du classement en compagnie de Chateauneuf et de Blois.

 

Les buts pour Sully :

 

Yoann Prieur 2

Vincent Bordier 2

Luc Boullier 1

Clement Decourtie 4

Denis Bordier 7

Steven Filz 2

Etienne Gourdet 2

Rudy Sauvaget 2

Rémi Lepeltier 4

Jonathan Gourcuff Runel 4

nov232014

La grosse, la très grosse perf des filles. Sully bat Blois 36.27

Les Seniors filles n’en finissent pas de surprendre. Promues au niveau Régional, les jaunes et bleues ont déjà, la semaine dernière, ramené un excellent match nul chez le leader Auneau. Samedi soir, au tableau d’affichage, elles ont littéralement étrillé Blois, alors 1er de ce championnat.

En lever de rideau du derby tant attendu de N2 Sully-Gien, les filles n’ont pas déçu assurant au passage le spectacle et le show dans une salle remplie comme jamais.

Pourtant, face à des joueuses de Blois physiques et leader du championnat, le début de la partie a été difficile. Pas encore en place, perdant de nombreux ballons ou échouant sur la GB adverse, les Sullyloises déjouent et se retrouvent vite menées 1,4 à la 5ème. Une défense plus ressérée, une Albane insiprée dans les buts et la force de frappe de Morganou permettent aux locales de revenir au score à la 11ème mn et d’arriver à la pause avec deux petits buts d’avance. 17,15.

L’exploit est en route…Vont elles tenir ? Se demande t-on alors dans les tribunes. Mieux que ça, les filles vont faire plus que résister. Articulée autour de Martine, le bloc défensif tient le choc. On assiste à de belles phases offensives, de belles actions avec souvent Morgane, Cécile ou Céline et ses « jambes de 20 ans » à la conclusion. Même les plus jeunes à l’image de Leslie ou Margaux marquent des buts importants. Et toujours cette défense….assurément le point fort des Sullyloises, avec en dernier rempart en 2nde période Miss Morgane qui multiplie les arrèts.

Le match est intense. Les tribunes désormais totalement pleines poussent encore et encore. Car si le score est toujours en faveur de Sully, nous ne sommes pas à l’abri d’un retour de Blois, piqué au vif. 28,24. Il reste 10 mn à jouer. Et le leader va définitivement craquer, sombrer…en encaissant un douloureux 10,2 qui alourdit la note. Au final, les jaunes et bleues l’emportent 37,28 et peuvent communier à l’issue du match avec des supporters en liesse.

Au classement, les filles sont bien installées dans le haut du tableau et en partance pour la poule haute…Avec pour le moment une seule défaite au compteur, le maintien est en bonne, très bonne voie…

 

Les buts pour Sully :

 

Morgane Lepeltier 8

Celine Turelier 6

Leslie Even 2

Morgane Portier 13

Margaux Johann 2

Cécile Mercadier 6

nov232014

Si prêt de l’exploit, si proche du bonheur…Gien bat Sully 27.26

HEROIQUES ET MALHEUREUX SULLYLOIS

Dans un match à graver dans les mémoires, d’héroiques Sullylois ont fait trembler l’ogre Giennois désormais leader après la défaite de Créteil.

Exceptionnel et à graver dans les mémoires : après 22 ans d’attente, les retrouvailles entre Sullylois et Giennois ont tenu toutes leurs promesses dans une ambiance absolument indescriptible hier soir à LionelJourdain. Bouillant, passionné, le chaudron Sullylois gonflé à bloc…….

Extrait de l’article de la république du Centre ce matin…

FullSizeRender

Quel match !!! Quelle ambiance de folie !!! Quel suspens !!! Le derby, hier soir entre les voisins Sullylois et Giennois a tenu véritablement toutes ses promesses dans une salle pleine à craquer. Les dirigeants Sullylois n’ont eu d’autres choix que de refuser, pour des raisons évidentes de sécurité, du monde près de 20 mn avant le coup d’envoi.

15 mn de jeu…sur un but du feu follet Giennois, Zarouali, les visiteurs mènent de 8 buts …4.12…Sur le papier, le collectif visiteur est bien supérieur aux Sullylois, sur le terrain, il n’y a qu’une seule équipe. Les visiteurs confirment leur statut de gros prétendant à la montée en Nat 1. Gien, l’une des grosses cylindrées de la poule est encore invaincue cette saison. Sully est seulement promu à ce niveau et en difficulté en ce début de saison. Pourtant chauffées par l’énorme prestation de l’équipe filles en lever de rideau qui a réussi l’exploit de battre le leader Blois ( voir par ailleurs), les tribunes Sullyloises n’en reviennent pas. Leur équipe sombre en ce début de match. La colonie Giennoise exulte dans les travées de Jourdain. La rencontre tant attendue n’aura pas lieu, les semi-pros Giennois sont largement au dessus des amateurs Sullylois…

Idir, Chibani, Fernandez (le frère de Jérome capitaine de l’équipe de France et grosse recrue Giennoise de l’inter-saison), allument les premières mèches. Les locaux n’y arrivent pas. La défense prend l’eau de toute part. Sur le plan offensif, un mur Noir et Orange se dresse face à eux. Les tirs, trop rapides, trop prévisibles sont stoppés sans aucun soucis par le portier adverse qui distille ensuite des relances incisives…Autant de contres meurtriers pour des Sullylois apathiques peut être trop stressés par l’enjeu et dépassés par la puissance des visiteurs. Seul Tony surnage au beau milieu du naufrage local en marquant les 5 premiers buts.

Dans la tourmente, au micro de Mega FM, notre partenaire radio qui retransmet le choc en direct, Denis, le néo retraité,lance une phrase  » ce n’est pas possible, il va y avoir une réaction, à Sully, nous avons souvent retourné des situations parfois improbables ». Prémonitoire…Dans l’histoire du club, toutes générations confondues, les Sullylois ont toujours eu la réputation, à domicile, de ne jamais lâcher un match. Le cru 2014.2015 na va déroger à cette règle, cette marque de fabrique….Comme jamais, les jaunes et bleus vont « mouiller le maillot » et faire honneur à leurs supporters…Un autre match commence…

Julien au poste de pivot, Tony toujours et encore puis Igor par 3 fois redonne des couleurs à leur équipe. Les tribunes s’enflamment. Une remontée impossible débute. Enfin, les jaunes et bleus trouve la faille en attaque. Enfin, les jaunes et bleus sont agressifs en défense et récupère des ballons. Après un début de match difficile, Jérémy, dans les buts enchaine les arrêts. Surpris par cette réaction d’orgueil, Gien balbutie désormais son handball mais domine toujours les débats au tableau d’affichage. 11.15 à la 28ème. Les deux dernières minutes sont maitrisés par les locaux. Dans une ambiance de feu, où les chants, les encouragements descendent des tribunes comme autant de vagues Sullyloises Julien et Tony marquent. A la pause, les jaunes et bleus sont revenus de l’enfer mais sont toujours menés de deux buts dans 30 premières minutes où les Giennois ont été supérieurs mais ont peut être pensé, à tort, que cette rencontre serait pliée rapidement, trop rapidement.

Au retour des vestiaires, le chaudron Sullylois va encore monter en température. La déferlante « jaune et bleu » ne s’interrompt pas. Malgré un but du puissant Jokic qui donne 3 buts d’avance aux visiteurs, les Sullylois vont faire bloc en défense en se battant sur tous les ballons à l’instar d’un Jean-Laurent impérial dans tous les contacts. Dans les buts, Jeremy multiplie les exploits, encore plus motivé par la « chambre » des supporters Giennois situés près de lui. Xavier puis Igor en contre attaque entretiennent l’espoir. 16.17. L’égalisation par Igor intervient à la 36 ème mn dans une ambiance insoutenable, indescriptible, dans une salle Jourdain bouillante. Mais ce n’est rien lorsque 1mn plus tard, Tony donne l’avantage à Sully pour la première fois du match. 18.17. le match devient fou, incroyable.

Gien reste à flot grâce à Fernandez qui à lui tout seul maintient son équipe en marquant des buts de loin parfois surpuissants à l’image d’un tir en pleine lucarne. Mais la vista est Sullyloises….Tony, Xavier et Jean-Laurent bien lancé dans l’intervalle donne 3 buts d’avance face à une formation Giennoise qui cette saison n’a jamais encore été malmenée de cette manière. 24.21. Il reste encore un 1/4 d’heure à jouer, un long 1/4 d’heure, un 1/4 d’heure suffocant pour les organismes et pour les nerfs pour les supporters des deux équipes qui, de chaque côté ne ménagent pas leurs encouragements.

A 10 mn du terme, Maxime de loin redonne deux buts d’avance en répondant ainsi à Idir et Jokic. 26.24. Les Sullylois ont toutes les cartes en main pour s’imposer, pour faire tomber le Goliath Giennois. Ce sera au final un festival d’occasions gâchées, de munitions gaspillées qui vont coûter cher, très cher à l’issue de la rencontre. Gien, au bord du précipice, plie, vacille, trébuche mais….ne tombe pas. 4 penalty stoppés coups sur coups, un but de Jean Laurent refusé peut être injustement, un tir en contre à rebond qui échoue…sur la barre…L ‘excellent GB Giennois a dressé une ultime muraille et repousse une à une tous les assauts, toutes les dernières forces des jaunes et bleus qui ne parviendront jamais dans le money time à prendre 3 buts d’avance qui probablement aurait scellé l’issue finale finale.

Le vent a tourné…Les Giennois, à l’agonie quelques minutes auparavant vont retrouver un nouveau souffle. Chibani les fait revenir à un but. Idir égalise 26.26, toujours dans une salle explosive qui retient son souffle. Et le cauchemar Sullylois se nomme Fernandez…encore lui !!! Il marque le dernier but du match, Celui de la gagne. La dernière possession Sullyloise ne donnera rien. Les jaunes et bleus s’inclinent d’un tout petit but. Cruel…Ils méritaient tellement mieux…

Les yeux rougis par l’effort, les yeux rougis par l’immense déception, le collectif Sullylois a tout de même reçu une gigantesque ovation du public local qui tout autant déçu n’a pût être qu’en admiration face à la prestation de leurs protégés. Oui Sully a perdu ce match au sommet, Oui Sully aurait pût gagner, oui la desillusion est énorme mais les jaunes et bleus ont tellement donné sur cette rencontre qu’on ne peut que tout  leur pardonner…Ils ont été héroïques !!! Tard dans la nuit, Jérémy, le capitaine Sullylois postait même ce message sur le réseau social FB à l’attention du public Sullylois  » Un grand merci au public Sullylois pour cette énorme ambiance. Énorme déception car on n’a pas su lui offrir ce qu’il méritait la victoire mais je reste très fier des joueurs qui je suis sûre on tout donné malgré les échecs qui nous on coûtés très cher. Merci a vous supporters Sullylois. Fier d’être Sullylois. »

Du côté Giennois, on ne pouvait qu’être satisfait sur cette issue favorable. Au cœur de l’orage local, nos voisins Giennois ont eux aussi montrer de belles valeurs en prouvant que leur place n’était absolument pas usurpé et en sortant vainqueur de ce derby fou. Gien est sans nul doute l’une des plus belles équipes de ce championnat et coup double pour nos voisins à la fin de ce samedi soir extraordinaire…Avec la défaite, de Créteil face à Ivry, les Giennois sont désormais seuls leaders du championnat.

Dernière image, derniers instants…Quelques minutes après la fin du match, on a vu beaucoup de joueurs des deux équipes discutés longuement sur l’aire de jeu. Empreinte de respect entre les deux formations, ce match, ce derby explosif a été d’une grande qualité et sans aucun mauvais geste. Un grand merci aux acteurs de ce match pour le spectacle, un grand bravo aux supporters des deux équipes pour cette ambiance…Il y a eu un autre vainqueur samedi soir : le handball ….

lien feuille de match

http://www.ff-handball.org/fdm/J/A/F/Q/JAFQHTI.pdf?st=KgeTgSzgQTQwliqhrrcwTA&e=1416737241

Les tribunes presque pleines, nous sommes une heure avant la rencontre !!!

sullygein

 

 

 

nov222014

Les résultats du week-end

Nat 2 Gien bat Sully 27.26

R2F Sully bat Blois

-18G Amilly bat Sully

-14G Chateaurenard bat Sully

….

 

nov222014

Article du samedi 22 novembre Republique du Centre

25 km les séparent… Cela fait près d’un quart de siècle qu’ils ne se sont pas croisés

 

La dernière confrontation entre les deux clubs, en match officiel, remonte au siècle dernier. Alors, forcément ce soir, CSM et HBC auront, sans doute, plein de choses à se dire… Chaud !

CSM Sully-sur-Loire – HBC Gien, nous y sommes ! Le « fameux » derby de Nationale 2 masculine, que tous les amateurs de handball du Val de Loire attendent depuis la publication officielle du calendrier, se déroulera ce samedi soir. Au complexe Lionel-Jourdain à Sully. Dans une salle assurément pleine. Très certainement bouillante. Fiévreuse. Théâtre d’un bras de fer, soixante minutes chrono, où les deux frères ennemis, distants de 25 km, se retrouveront 22 ans après… Le dernier derby remonte, en effet, au 3 octobre 1992.

Alors qui ? Qui l’emportera ? Le CSM Sully, promu, aura pour principal atout de jouer devant son public. Lui, qui n’est pas au mieux dans ce championnat de N2 avec une seule victoire au compteur. C’était contre Loudéac, il y a quinze jours. Un match qu’Aurélien Locatelli, le coach de Sully, entend se servir pour motiver ses troupes. Mais… « On fait face à des configurations de matches contraires. La semaine passée, à Ivry, on a une balle de +3, et puis on perd sur un penalty sifflé sur le gong », regrette le technicien du CSM. « Contre Loudéac, On avait enfin réussi à jouer ensemble », rappelle-t-il. « Chacun était resté dans le projet. Personne, seul dans son coin, n’avait voulu sauver la maison », ajoute-t-il. Persuadé « que la force du collectif » et les enclenchements qui vont avec seront les armes les plus sûres pour aller provoquer les décalages.

« Je n’y crois pas »

En face, Gien est en phase avec les objectifs que se sont fixés les joueurs à la rentrée : remonter en N1. Laurent Seguin, le coach giennois, arrivé cet été, n’est pas « un homme du cru ». Et dit ne pas être obnubilé plus que cela par toute la tension inhérente à la rivalité géographique qui oppose les deux clubs.

« Ce sera un match comme les autres », répète-t-il. Le HBC aura pour mission première de museler Tony Auriau, le scoreur sullylois le plus prolifique (6,47 réalisations par match, en moyenne). Lui qui comptera dans ses rangs Ojnjen Jokic, le 5 e meilleur buteur de la poule (7 buts par match, en moyenne). Gien pourrait souffrir de son manque de rotations, en raison d’un effectif réduit. « Il y aura de la concurrence sur les postes extérieurs, mais, sur la base arrière, il n’y aura pas trop le choix. Et puis, de toute façon, je suis satisfait de ceux qui jouent », confirme Laurent Seguin.

« Il faudra prendre un bon départ, pour ne pas courir après le score », fait savoir Aurélien Locatelli, dont on dit qu’il est à la tête d’un groupe en manque de confiance, à la recherche de repères, eu égard à son classement. « Cela, je n’y crois pas du tout », coupe Laurent Seguin. « Surtout après les deux dernières prestations de Sully face à Loudéac et Ivry ». Le décor est planté. Place au jeu !

CSM Sully – HBC Gien, ce samedi, au complexe Lionel-Jourdain, à partir de 20 h 45.

Les groupes

CSM SULLY-SUR-LOIRE. Auriau, Charvin, Dominique, Genckafa, Khamvongsa, Lepeltier, Lipko, Meng, Néraud, Bazin.

HBC GIEN. Chaumeron, Chibani, Falgon, Fernandez, Gadjiu, Idir, Jokic, Santos Montenegro, Specia, Valleton, Zaroili, Donnadieu.

 

nov192014

Les matchs du week-end

Les matchs à Sully

20.45 Nationale 2 Sully-Gien

18h30 R2F Sully-Blois

R2G dimanche 15h vs Chateaurenard

-12F match à 14

-14G match 15.15 vs Chateaurenard

-17F match 16h45 vs Champhol

Les matchs à l’exterieur

tournoi -10 à La Ferté de 15.30 à 17h rv 14h

tournoi -10 à Chateaurenard de 14h à 16h rv 12.45

-12G à Bazoches match 15.30 rv 14h

-12G2 à Amilly match 14h rv 12.45

-14F à Lorris match 14h rv 13h

-14F à Chateauneuf en thymerais match 15.30 rv 12.30

-18G à Amilly match 18 rv 16.15

nov162014

Très bonne performance des filles !!!

On ne donnait pas chère des Sullyloises ce dimanche après midi en visite dans l’Eure et loir chez le leader Auneau qui n’a connu la défaite qu’une seule fois cette saison. Grâce à une solide défense, les filles ont réalisé la perf du week-end en ramenant les points du match nul. Excellente prestation des filles qui rappelons le sont promues au niveau régional. L’apprentissage se déroule plutôt bien pour les jaunes et bleues qui enchainent les bons résultats et se situent dans la partie haute du classement avec 2 V 3 N ( à l’exterieur !!!) et 1 seule défaite.

nov162014

Si loins, si proches…Samedi 22 novembre derby Sully-Gien

Samedi prochain, certains en salivent déjà, les deux clubs historiques de l’Est du Loiret vont s’affronter. Un événement ??? Oui sans nul doute, très proche géographiquement, les deux équipes fanions des deux clubs se sont finalement peu rencontrées par le passé. Pour preuve, la dernière confrontation date de la saison 1993.1994, il y a environ 20 ans.

1988. Dans la petite salle de Montbricon aujourd’hui inutilisée car trop vétuste, le HBC Gien, sous la houlette des frères Parbaud et de leur entraineur Bruno Roland, s’impose contre le leader du championnat Régional Mainvilliers. 2ème du classement à l’issue de cet exercice, les dirigeants Giennois vont déposer un dossier pour accéder au niveau National. Ce dossier va être validé et accepté. Les Giennois font dès lors leur entrée pour la 1ère fois de leur histoire au niveau national. Un niveau qu’ils n’ont plus quitté depuis.

1988…A cette époque, la salle Cuiry n’existe pas encore…A cette époque Gien joue en Rouge et blanc. A cette époque les derby Sully-Gien ont été plutôt rares car le handball départemental est dominé depuis les années 70 par le CSM Sully handball de Jacky Boullier et Alain Hussonois. Créè quelques temps avant le club de Gien, le CSM Sully handball a connu des heures glorieuses en étant le 1er club du département à atteindre la Nationale 2…Un véritable exploit à un moment où le handball n’etait pas encore développé comme aujourd’hui. Ainsi, les jaunes et bleus ont déjà une longue expérience du niveau national par rapport à leurs homologues Giennois. ( voir rubrique historique du club).

Finalement le destin des deux clubs va se croiser en 1993 dans un derby explosif où les deux formations rivales ont été versées dans la même poule de championnat de France Nationale 3. Club formateur, le HBC va connaitre une ascension rapide, irrésistible,  grâce notamment à une génération exceptionnelle d’où émergent des joueurs comme Abdel Khabizza, Cyril Bongibault, Noêl Alvarez, Mohamed Ait Latchgar et biensur les frères Ahouari, le tout encadré par un pivot d’experience surpuissant Dragan Mihailovic. Un seul joueur va vivre en intégralité la montée en puissance de Gien, de l’anonymat du championnat régional en 1988 au statut de club numéro 1 du Loiret. Ce joueur, toujours en activité , n’est autre que Vincent Bordier. Vincent qui porte aujourd’hui les couleurs Sullyloises au sein de l’équipe Reserve avec parfois quelques « piges » dans le groupe fanion N2 comme ce fût le cas en début d’année en coupe de France contre Vernouillet.

vincent hb

Ces match-derby de cette saison 1993.1994, Vincent les a joué sous les couleurs de Gien. Les deux voisins « terribles » comme les surnomme la presse à l’époque jouent la suprématie départementale. Aucun cadeau ne se fera. La rivalité entre les deux clubs est réelle ces années là. La rencontre aller, à Sully, dans un gymnase Jourdain plein à craquer a tenu toutes ses promesses….physique, viril,tendu, indécis. Les Sullylois disposaient d’une équipe talentueuse avec en fer de lance Florent Jacquet et Dany Boullier aux ailes, Emmanuel Proux en meneur de jeu sous la direction de leur entraineur emblématique Dominique « popeye » Prosper. Au finish, au forceps, dans les toutes dernières secondes, Gien s’était imposé sur un ultime but de Benjamin Vinot-Préfontaines à l’aile droite. Malheureusement au match retour, salle Cuiry, Sully n’avait pas existé et connu une soirée cauchemar. Gien s’était imposé très largement.

Le destin des deux clubs ne va plus se recroiser pendant plus de …20 ans. Chacun va vivre sa propre histoire. Gien pendant des années va connaitre le très haut niveau en atteignant la D2 et  deviendra sans aucune contestation la vitrine du  handball départemental bien avant les excellents résultats du CJF Fleury en filles ou de Saran chez les garçons. De son côté, le club Sullylois, après quelques années en Régional va repartir de l’avant et retrouvera le niveau National en 1998 pour ne plus le quitter depuis. Avec seulement 6000 habitants, la ville de Sully est représenté grâce au handball au niveau national depuis plus de 15 années consécutives (une 30aine d’années en histoire cumulée depuis les années 70). Sully en national, c’est tellement une vieille (bonne ) habitude que certains oublient trop parfois que, en terme d’habitants et de moyens financiers, c’est un véritable exploit, quasiment unique en France qui dure, qui dure, qui dure…

Les années fastes de Gien appartiennent  aujourd’hui et pour le moment au passé. Après quelques saisons difficiles, le HBC  a connu l’an dernier une saison « galère » et n’a  put se sauver en Nationale 1. De leur côté, les Sullylois ont connu les joies de la montée en Nationale 2 après une rencontre inoubliable en match de barrage. 20 ans après, les deux clubs se retrouvent donc dans un derby cette fois ci en Nationale 2 où comme en 1993, les Giennois auront les faveurs des pronostics. Solide actuel 2ème, Gien a changé d’entraineur, recruté de nombreux joueurs dont le frère du capitaine de l’équipe de France Jérome Fernandez et l’équipe réalise un très bon début de championnat.En s’appuyant sur des éléments ayant évolué l’an passé au niveau supérieur, le HBC a légitimement l’ambition de retrouver la N1

Avec un budget 3 fois inférieur au HBC Gien, le CSM Sully fait avec ses moyens et le fait plutôt pas mal. L’apprentissage en N2 est difficile. Mais les jaunes et bleus ont montré qu’ils pouvaient se révolter à l’image de leur dernière sortie à domicile contre Loudéac. Reste l’aspect mental de cette rencontre…Si les recrues Giennoises pour la plupart en provenance du Bordelais ne connaissent pas l’histoire des deux clubs, d’autres joueurs à l’instar de Iegveny Gadjiu ou Ludo Valleton sont amis de longue date avec des Sullylois. Du coté Sullylois justement, la motivation sera peut être décuplée. Beaucoup d’entre eux ont foulé le parquet de Cuiry à l’image de Jerémy Bazin, Jeremy Khamvongsa ou encore Julien Dominique. Formés à Sully, Xavier Meng et Aurélien Locatelli ont également pendant de longues années été Giennois. Pour tous ces joueurs, ce match ne sera pas une rencontre comme les autres….et sans nul doute, eux les premiers, voudront l’emporter samedi prochain et pourquoi pas écrire une nouvelle (jolie) page dans l’histoire des jaunes et bleus.

Bonne nouvelle pour ceux qui ne pourront assister à ce derby…notre partenaire Radio Mega FM sera présent et retransmettra la rencontre en direct et en intégralité.

artticle sully gienL’article de 1993 du derby sully-gien