C’EST GRAVE DOCTEUR ??? Ponts de Cé bat Sully 32.26

3ème défaite consécutive !!! Le début de saison est difficile. Sully n’y arrive pas. Sully n’y arrive plus. L’adversaire de dimanche dernier, les Ponts de Cé est une équipe que les jaunes et bleus ont souvent dominé par le passé. Cela n’as pas été le cas ce coup-ci.

Départ dimanche au petit matin. Peu de monde. Le groupe est amputé. Déjà, les premiers blessés se pressent à l’infirmerie. Tuncer (au dos), Victor (aux adducteurs), Remy( fracture au doigt ) manquent à l’appel. Nous partons à 10 en sous effectif mais la volonté de réaliser une bonne performance à l’extérieur est bien présente. Pour l’occasion, Grand Alex a repris du service afin de défendre plutôt bas pour contrer une formation Angevine faible en taille. Sylvain fait également son retour à l’aile gauche. Il est prêt pour le combat… Il arbore d’ailleurs dans le cou des tatouages belliqueux tel un guerrier Maori. Bon il s’agit juste de tatouages récupérés sur les emballages des malabars qui ont fait le tour du mini-bus lors du voyage aller !!! Ca peut faire illusion .

D’illusion, il n’y en aura pas en ce début de rencontre. Rapidement, les Sullylois sont dépassés notamment sur le secteur offensif. Tirs, passes, automatismes…Rien ne marche. Sully reste stérile en attaque. Récupérant un nombre de balles conséquent, les Ponts de Cé procèdent par contre-attaque. En défense, la 6.0 concoctée par Nico est bien en place mais est, au final, battu par le grand arrière Angevins qui marque 4 buts consécutifs. Le système défensif vole en éclat. Une stricte sur ce joueur devient nécessaire. Le score a déjà enflé.

Enfin, Sully débloque son compteur notamment par Denis qui réalise un sans faute aux penalty, Igor de loin ou Antoine en pivot. Mais que c’est dur !!! L’équipe n’est pas en confiance et cela se ressent. Beaucoup de ballons sont récupérés en défense mais sont tous gâchés bêtement sur les montées de balles qui s’en suivent. Les Ponts de Cé ne commentent pas ces fautes et engrangent de la confiance et surtout un écart conséquent à la pause. 19.11 Le match est déjà plié.

Sonnés, les Sullylois poursuivent leur descente aux enfers en ce début de seconde période. Même la malchance s’en mêle. Alors que les tireurs Sullylois touchent plusieurs fois les poteaux, un joueur adverse tire sur son propre co-équipier qui le contre, la balle lui revient dans les mains ; seul à 6 m sur cette action originale, il n’a plus qu’à ajuster Vincent. On ne peut pas lutter contre ça !!! – 11 à la 39ème minute.

Et puis, et puis , d’un seul coup, Sully se rappelle au bon souvenir de son autre niveau. Celui d’une équipe combattante qui ne lâche jamais rien. Malgré la fatigue (2 seules rotations possibles), au courage, les jaunes et bleus tentent l’impossible. La rencontre prend alors une autre tournure. La défense est beaucoup plus haute, plus agressive . A l’image de Jean-Lo en demi ou Baptiste à l’aile qui inscrit son 1er but à l’aile droite, les Sullylois sont plus agressifs, et Julien sort quelques tirs.. Les Ponts de Cé ne marquent plus un but pendant 10 mn. Malheureusement, cela ne suffira pas, l’écart était trop important. De plus, le duo arbitral n’a pas forcément voulu que Sully revienne encore plus afin de s’assurer une fin de rencontre « tranquille ». Mais ce la , ce n’est qu’un avis subjectif. Finalement, les Ponts de Cé remportent ce match logiquement. Beaucoup de choses inquiètent, d’autres sont plus rassurantes. L’avenir proche répondra à toutes ses questions. Quoiqu’il arrive, les jaunes et bleus n’ont pas dit leur dernier mot, la saison ne fait que commencer.

Fort heureusement, le groupe est encore soudé et a déjà connu des périodes difficiles. Malgré la peine et la déception, chacun a essayé de rendre le retour plutôt joyeux. Mention spéciale au club des Ponts de Cé qui comme à chaque fois nous a bien reçu. Derrière son comptoir, La maitresse de Georges nous a mis de côté « la petite pression qui fait du bien ». Ah oui, Georges ce n’est pas notre Georges à nous !!!Mais le nom de son chien… Du coup, on a repris quelques « pressions qui font du bien » !!! Le voyage fut un bonheur pour les mélomanes . Le CD « pov’chansons » qui rassemble tous les titres que Radio Nostalgie n’ose pas mettre résonne dans les hauts -parleurs du mini-bus. Tous reprennent en chœur : « je préfère manger à la cantine » « la bonne du curé » ou encore T’as le look coco. La séquence drague torride sur cette chanson avec la caissière de l’autoroute restera un grand moment d’anthologie. En conclusion, il y a rien de neuf. Adrien chante mal, Jean-Lo est drôle une heure, après….Et certains ont dû avoir mal au crane ce matin au boulot. Je ne dénonce pas mais ce sont les profs de sport !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

(obligatoire)
(obligatoire)


− un = 4