Sorti de la Coupe

Sully sorti par Vierzon de la coupe de France

Vierzon – Sully : 23 – 15

L’aventure Sullyloise dans cette coupe de France, s’est arrêtée en 16ème de finale. Retour sur un match qui aura scellé la première défaite du groupe jaune et bleu depuis mai 2019.

Le départ dimanche matin à 6h pique un peu. Malgré l’horaire, les supporters sont là. Le voyage en car est assez tranquille. Certains en profitent pour terminer leur courte nuit. Arrivée à 9h30 à la Flèche. Nos adversaires sont déjà là et en tenue. Ils ont voyagé la veille et ont passé la nuit sur place. Cela situe leurs ambitions dans cette coupe de France. N’ayant plus rien à jouer dans ce championnat, cette belle équipe est redoutable lorsqu’elle est au complet et qu’elle a décidé de lâcher les chevaux. En témoigne leur récente victoire face à l’USO de 10 buts en championnat.

Méfiance donc ! Nous savons que le match sera rugueux, nous nous rappelons du match aller (hyper défensif) où nous avions cédé notre seul point en championnat (19-19). Nous connaissons bien aussi leur gardien et ses 2 visages (presque imbattable à l’aller et champion de balle au prisonnier au retour !)

Nous décidons de jouer ce match à fond, sans calculer, pour nos supporters, pour le club, pour nous et notre série en cours…

Le début de match confirme nos craintes. Les Vierzonnais attaquent tambour battant le bijoutico. Agressifs en défense, puissant sur les duels et particulièrement en jambe, ils prennent le large et nous un premier bouillon. 5-1 pour les joueurs du Cher après quelques minutes. Clairement, leur gardien est en mode infranchissable. La réussite nous fuit et semble avoir choisi son camp. Notre défense habituelle montre des signes de faiblesse face aux schémas de jeu préparés par l’adversaire et nous changeons rapidement de défense. Nous contenons un peu mieux leurs assauts offensifs mais ne récupérons pas assez de ballons pour exploiter le jeu rapide. Et lorsque nous nous trouvons en situation de les déborder, nous réalisons des mauvais choix ou sommes rattrapés par nos maladresses ou les poteaux. Bref, nous regagnons les vestiaires peu fiers, battus dans l’engagement, la vivacité et plus inquiétant, dans la justesse du jeu proposé !

Malgré cela, nous ne sommes pas encore complétement largués. Ces 4 buts de retard après ce premier acte manqué n’ont rien d’insurmontable. Nous y croyons, nos supporters aussi.

Au retour des vestiaires, la réussite va continuer à nous fuir. D’autant que les contacts deviennent encore plus rugueux et très limites de la part de nos adversaires. Mais la jeune paire d’arbitre a choisi d’être très permissive dans ce secteur. Kévin prend un hippon de toute beauté, non sanctionné. Toutefois à 10 minutes du terme, grâce à une défense 3 /3 assez efficace, nous avons la possibilité de revenir dans le match et plusieurs balles de -2 que nous ne convertissons pas ! Notre chance est passée et les dernières minutes viennent sanctionner notre faible prestation. – 8 au final après avoir tenté la défense de la dernière chance.

Vierzon mérite sa victoire et ils ne l’ont pas volée. Ce qui est vexant, c’est d’avoir perdu avec autant d’écart alors que nous avions la volonté de passer. Mais nous n’avions ce dimanche ni le physique, ni la justesse technique ou tactique pour l’emporter…

Nous souhaitons bonne chance à cette équipe de Vierzon qui s’est dans l’après midi, qualifiée pour les quarts de finale.

Place dorénavant au championnat et au match contre Epernon le samedi 7 mars à domicile. Ce sera pour nous notre finale, notre graal, pour écarter définitivement un adversaire dans la course à l’accession. Nous comptons sur le soutien de la famille jaune et bleu pour nous accompagner dans notre périple vers la destination dont nous rêvons tous depuis le mois d’août.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

(obligatoire)
(obligatoire)


+ 3 = douze