L’AVENTURE DES « JAUNE ET BLEU »….dans les coulisses de la montée en Nationale 3….

La belle aventure : Les jaune et bleu en N3

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

MESSAGE DE VINCENT

Par ces quelques lignes et en ces temps difficiles, je souhaite adresser mes félicitations à l’ensemble de la famille jaune et bleue pour avoir contribué à ramener le club à l’échelon national. J’aurai préféré, bien évidemment que l’accession soit obtenue différemment, après une victoire, pour la fêter tous ensemble, joueurs, dirigeants, jeunes du club, parents, supporters, partenaires, la ville de Sully à travers Mr le Maire Jean-Luc Riglet et tous les sullylois qui nous suivent de près ou de loin. Malheureusement, ce virus en a décidé autrement et nous enlève ce moment de partage et d’émotion que nous aurions tant voulu vivre ensemble. Mais la santé de tous passe avant et j’ai hâte de vous retrouver tous dès que possible.
Notre accession est méritée car nous avions réalisé un presque sans faute. Les efforts entrepris depuis la reprise en août dernier, la prépa, les matchs amicaux, le début championnat avec des matchs maîtrisés, d’autres gagnés à l’arrache, au mental, les matchs décisifs remportés sans trembler, le soutien des sullylois, les moments de partage, de doute parfois…Cette fin de l’aventure prématurée et la délivrance après la décision des dirigeants de la fédération ! Le voyage fût beau, la belle aventure d’un groupe qui a su transformer un rêve collectif en réalité. Car Oui, cet objectif nous hantait et occupait, à n’en pas douter, les pensées de chacun de ses acteurs au quotidien.
Tout d’abord un grand bravo aux joueurs, à l’ensemble du groupe. Vous avez été magnifiques. En plus de pratiquer un beau handball, en plus d’avoir été performants sur le terrain, vous avez su porter haut les couleurs et les valeurs qui animent notre grande famille. Vous avez su gagner, sans aucune entorse à notre code moral, en respectant nos adversaires, les arbitres, en vous respectant et en respectant le sport que nous chérissons tant. Je suis particulièrement fier de vous car jamais vous n’avez lâché. Les liens qui vous ont unis ont été plus forts que les moments de doute, que les considérations individuelles. Ensemble et autour de notre capitaine Clément, nous avons réalisé ce dont nous rêvions tous, en accord avec nous même et les valeurs que nous souhaitions porter. Pour tout cela, je vous suis très reconnaissant. Chapeau les gars !
Ensuite je voudrais remercier chaleureusement le staff qui m’a accompagné. Céline, un grand merci à toi pour avoir accompagné le groupe à travers l’intendance et la caméra comme tu le fais depuis tant d’années. Ton travail a été très précieux pour moi. Le fait d’avoir tous nos matchs filmés m’a permis de faire des choix, de connaitre nos adversaires, d’évaluer nos progrès, nos points faibles… Merci aussi à notre kiné préféré, Jean François, d’avoir donné de son temps libre pour nous aider. Tu as fait ton possible pour soigner les petits bobos et faire en sorte que les blessés reviennent dans de bonnes conditions vers la compétition. Je souhaite associer à notre réussite Tanguy Clint et Ugo, de club vert, qui ont su, dans leur salle de sport, nous faire souffrir et nous préparer physiquement à notre aventure. Merci à Gégé, toujours fidèle à la table de marque. Merci à Mehdi, qui s’est de temps en temps collé au rôle des stats durant les matchs. Ton rôle a été plus important que tu ne le penses pour le groupe malgré la blessure qui t’a éloigné des terrains cette année.
Puis, je veux remercier notre président Christophe qui depuis plus d’un an ne rêve que de ce moment. Nous avons passé des heures à échanger, débriefer, trouver des solutions, ajuster. Tu as le soucis constant de laisser le moins de place possible au hasard et cette obsession d’avoir toujours un coup d’avance. L’accession récompense ton investissement et ta passion pour ton club.
Enfin, un grand merci à toute la famille sullyloise. Le hand nous unit et votre soutien a été déterminant et sans faille. Nous espérons avoir donné le meilleur exemple possible pour vos enfants, nos jeunes du club. Toutes les émotions vécues cette saison n’auraient pas eues la même saveur sans votre passion. La réussite du groupe fanion est aussi celle de toute une famille.
C’est très frustrant de remercier tout le monde à distance, mais je n’ai pas le choix. On se retrouve dès que possible pour trinquer, festoyer, se retrouver, s’embrasser, danser, se marrer tout simplement.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 

La saison des sullylois s’est achevée en mars dans un contexte particulier ! Personne n’aurait imaginé en début de saison que le championnat s’arrêterai subitement après 15 journées. Retour sur un saison amputée qui a vu les jaune et bleu survoler le championnat, finir invaincus et accéder au niveau national.


Partie 1 : La préparation ou les ingrédients de la réussite.
Retour sur une aventure commencée depuis plus d’un an et la prise de conscience que pour jouer l’accession, il nous faudrait travailler sur plusieurs points pour réduire au maximum les aléas liés au hasard, aux blessures, à la vie d’un groupe
Avec Christophe Dupont, le président, nous nous sommes réunis dès les mois d’avril 2019 pour envisager cette saison, avec 1 seul objectif sportif : remonter. Et il n’y a de vents favorables que pour ceux qui savent où ils vont…
Pour cela, il nous fallait construire un groupe plus conséquent en nombre. Les blessures ne nous épargnent pas depuis plusieurs saisons et ce n’est pas forcément dû à un manque de préparation ou d’entrainement.
Conserver le groupe qui avait fini sur le podium l’année précédente. Ce fut chose faite avec seulement 2 arrêts. Celui de Salih et celui de Chinoi qui souhaitait prendre un peu de recul et profiter de ses week-ends autrement qu’en pensant handball.
Faire revenir des joueurs d’expérience qui apporteraient leur connaissance du plus haut niveau. Stephen et Yoann sortent de leur retraite et signent au mois de juin.
Muscler la défense avec plus de gabarit. L’arrivée de Pierre va dans ce sens.
Et enfin rajeunir l’effectif avec des joueurs du club ou présentant un potentiel intéressant. Clément et Juan nous rejoignent aussi.
Nous étions donc un groupe de 19 ce qui présente une force mais peut aussi être une difficulté lorsqu’il s’agit de gérer les temps de jeu, les dynamiques individuelles.
Céline nous donne son accord pour continuer son rôle d’intendante et camérawomen. Revoir les matchs pour s’évaluer, analyser l’adversaire et les tactiques, préparer les matchs. C’est un élément primordial pour être ambitieux.
Nous enregistrons également une recrue d’importance. Le kiné JF Chevalier, fraichement installé sur Sully, se propose de nous accompagner dans l’aventure. Ses conseils, ses soins et l’aspect psychologique sur les avants-matchs nous serons précieux pour aborder cette saison.
Puis, au cœur de l’été, un partenariat est conclu avec le club vert, nouvelle salle de sport sur Sully. Ugo Planchet et son équipe nous rejoignent dans l’aventure en proposant de préparer le groupe sur des séances de musculation et crossfit.
Autre point essentiel de la préparation, je me suis attelé à l’organisation d’un stage de 4 jours en Dordogne. C’est aussi un ingrédient que l’on jugeait essentiel, avec le président, pour faire travailler le groupe mais surtout partager, vivre ensemble, souder…
Voici ce qui s’est passé en coulisse avant les premiers entrainements du mois d’août pour essayer de mettre toutes les chances de notre côté.
Nous nous retrouvons le mardi 13 août pour attaquer ensemble cette nouvelle saison. Et bonne surprise, en plus d’être assez nombreux pour cette reprise, les joueurs sont globalement en forme et ont, dans l’ensemble, plutôt bien suivi le programme estival. Captain Clément, Greg, Yo pour ne citer qu’eux mettent la misère sur la piste aux plus jeunes… Le plaisir de se retrouver, les premiers footings, les premiers fractionnés, mais aussi la joie de retoucher le ballon. Les troupes sont enthousiastes. Le samedi 17 août, nous jouons le premier match amical contre Bléré, équipe de N3. A la surprise générale, nous nous imposons de 5 buts. Ce match, bien qu’intervenant très tôt après la reprise, nous a permis de retrouver les sensations et l’agréable goût de la victoire. Les entrainements se succèdent, la condition physique revient.
Puis nous partons 4 jours en stage en Dordogne. La première journée fut assez intensive. Entre footing et réveil musculaire, 2 séances en gymnase puis un match à Objat (pensionnaire de N2). Nous perdons ce match au buzzer après avoir donné bien du fil à retordre à une équipe évoluant 2 divisions au dessus. Après le réveil musculaire et un entrainement le samedi matin, l’après midi ce sera canoé sur la Vézère puis soirée cohésion, intégration, caps, chansons, plongeons dans la piscine,…Enfin le lendemain, le match contre Champcevinel gagné +2 mais bien laborieux au regard de l’énergie laissée durant le stage et la soirée de la veille.
Mais l’essentiel est ailleurs. Ce stage aura laissé plein de bonnes vibrations et une dynamique de travail intéressante.
Pour continuer les matchs amicaux de cette prépa, nous rencontrons les voisins de St Pryvé N2 fin août. Nous perdons le match sur le fil (-2 au final) non sans avoir acquis bien d’autres certitudes encore. Notre jeu se met en place. La défense donne des gages de fiabilité.
Enfin dernier match amical programmé avec la réception de St Michel N3. Nous perdons le match de 3 buts avec la sensation d’avoir été au niveau d’une équipe de haut de tableau N3.
Cette préparation, longue d’un mois s’est passée de manière quasi parfaite. Pas de blessés, des joueurs qui ont vite retrouvé la forme, d’autres à l’instar de Steph ou Pripri, avec qui il faudra être plus patients pour combler plus d’un an sans sport, des matchs amicaux contre des équipes de niveau national plutôt prometteurs, bref le collectif jaune et bleu est prêt à affronter le championnat prénational.

PARTIE 2 Un début de championnat (presque) parfait

J1 : Sully-spoh : 30-21
Forts d’une préparation réussie, les jaune et bleu, entament le championnat contre la réserve de St Pryvé, équipe qui devrait être à la lutte pour jouer le maintien. Devant notre public, nous avons à cœur de montrer d’entrée nos ambitions. Petite surprise, Doudou, l’artilleur sullylois, n’est pas présent sur la feuille. Le message est clair, il ne faudra pas s’endormir cette saison car la concurrence sera rude. Défensivement, nous mettons en actes et avec beaucoup d’envie la défense travaillée. Très vite, nous marquons notre territoire en signifiant qu’il serait difficile de battre Alexis (11 arrêts pour 15 buts pris). Celle-ci s’avère particulièrement efficace, les premières minutes de jeu nous donnent raison. Les contres fusent et les flèches Mika ou Kévin se régalent déjà. 17-7 à la mi-temps. La deuxième mi-temps va être plus moyenne, avec un peu moins de réussite et d’engagement. 30-21 au final. Le public a pu avec plaisir constater que notre cher Pripri n’avait rien perdu de sa vista. Et que les petits jeunes à l’image de Quentin (5 buts) se portaient comme des charmes.
L’enseignement à tirer de ce premier match est que nous avons été en mesure de proposer une qualité de jeu très intéressante durant la 1ère mi-temps, et bafouiller notre handball sur le second acte. A nous de trouver de la régularité.
J2 : Vierzon-Sully : 19-19
Le premier gros test arrive dès la 2ème journée, avec un déplacement à Vierzon, équipe, valeureuse et toujours extrêmement compliquée à manœuvrer chez elle. Dans la moiteur de cette fin d’été, l’air est irrespirable. Le match va être également tendu. Aucune des 2 équipes ne parviendra à prendre plus de 2 longueurs à l’adversaire. Nous assistons aussi à un récital des gardiens. Hassine, pour nous est dans un grand soir. Auteur de 18 arrêts pour 19 buts pris, il aura été un des grands acteurs de ce matchs. Malheureusement pour nous, le gardien adverse est on-fire. Avec 17 parades sur des face à face, il va littéralement écoeurer un par un les tireurs sullylois. Dans une salle rendue très glissante à cause de la chaleur, le combat physique fait rage et les interruptions pour essuyer le terrain ponctuent chaque action. Ajoutons à cela un tableau d’affichage illisible et la fin de match est dantesque. Au mental, au forceps, nous atteignons le money-time à égalité. Après un temps mort et une dernière combinaison, Mika échoue face au gardien. Le tir a été déclenché un peu tôt (à notre décharge, nous ne voyons pas le temps défiler). Vierzon aura la dernière balle pour marquer. Heureusement Swann effectue un très bon repli et stoppe le contre adverse. Dans la tension ambiante, les locaux réclament le 7m qu’ils n’obtiendront pas. Et comme une évidence, c’est Hassine qui parachève son excellent match par un arrêt sur le coup franc direct. 19-19 au final
Nous avons souffert de notre inefficacité face au gardien. D’ailleurs curieusement, les meilleurs marqueurs côté Sully sont Swann et Doudou avec seulement 3 buts. Nous avons le sentiment d’avoir dominé cette équipe de Vierzon dans le jeu, mais qu’il nous a manqué ce supplément mental qui aurait pu faire basculer le match en notre faveur. Toutefois, le match nul est assez logique. Nous perdons notre premier point et cela sera sans doute un mal pour un bien.
CDF : ECO-Sully : 16 – 38
Le week-end suivant, c’est la coupe de France. Avec un court déplacement à ECO St Hilaire, pensionnaire de R3. Ce match va être abordé sérieusement et va voir le jeune Juan Pepito marquer ses premiers buts sous ses nouvelles couleurs et repartir avec sa première louche.
J3 : Sully – Dacov : 40-23
Ce match a offert au public sullylois un joli spectacle offensif contre un adversaire qui venait avec l’espoir de faire un résultat suite à son match nul contre l’Uso. Mais très vite nos visiteurs se sont heurtés au mur Sullylois et se sont exposés aux contres orchestrés par Hassine en direction de Kévin (en feu avec 10 buts sur 11 tirs). Les ailiers auront été à la fête avec les 5 buts de Greg de l’autre côté du terrain. 20 – 12 à la mi-temps. Le match était plié. Et contrairement au 1er match contre St Pryvé, le 2ème acte va être du même acabit. Pas de relâchement cette fois ci. Doudou retrouve aussi ses standards en attaque en marquant à 10 reprises. Bref, un match parfait où les jaune et bleu auront presque trop facilement renversé le co-leader à ce stade de la saison.
J4 : Epernon-Sully : 24 – 28
Epernon est une très bonne équipe de ce championnat avec des joueurs expérimentés. Mais aussi surprenant que cela puisse paraitre, nos adversaires ont démarré le championnat de manière catastrophique avec 3 défaites. Inutile de préciser qu’ils jouent déjà leurs ambitions sur ce match. Et dès l’entame, nous nous trouvons face à une équipe sur motivée, très physique avec un handball bien en place. Les exclusions pleuvent et nous concédons un écart de 3 buts rapidement. A l’énergie, au forceps, nous plions sans jamais rompre. Privé de Micka pour une période assez longue (blessure au doigt), nous ne parvenons pas à installer notre jeu rapide et trouvons peu de solution face à leur bloc défensif. Malgré tout, nous refaisons notre retard pour atteindre la pause sur un petit score de parité (11-11). Et, petit à petit, nous allons construire intelligemment, sans jamais s’affoler, ce succès acquis dans la douleur, qui sera fondateur pour le reste de la saison. Epernon a craqué en fin de match, sans doute encore malade de ses 3 premières défaites. Un joueur a survolé ce match, c’est Swann en meneur de jeu. Il a distribué les passes décisives et a réalisé un 5 sur 6 au tir. Il prendra une belle louche d’encouragement pour sa prestation. Que ce fut difficile ! Mais au combien important pour la suite.

Cet enchaînement de match a véritablement lancé notre saison. Notre capacité à défendre (moins de 21 buts de moyenne encaissés en 5 matchs), Pierre et Clément qui s’affirment comme des patrons dans ce secteur de jeu et Quentin très précieux dans son rôle de défenseur avancé. L’équipe est au diapason. On s’entraine bien avec beaucoup d’intensité. L’ambiance est bonne et chacun est tourné vers l’objectif. Et pour l’instant, hormis Mika, nous sommes plutôt épargnés par les blessures. Stephen confirme aussi son retour en forme sur le poste d’arrière droit. A ce stade de la compétition, nous sommes co-leaders avec plusieurs équipes que nous n’avons pas encore affrontées. USO, escale mais aussi St Cyr et Joué les Tours. Clairement, nous serons 5 prétendants à l’accession…

PARTIE 3 Un automne victorieux mais soucieux….

J5 : Sully Mainvilliers : 37 – 33
Ce match contre une équipe mal classée du championnat a été assez bizarre. A aucun moment, nous n’avons douté en prenant les devants dès l’entame. Nous avons réalisé un match efficace en attaque, mais sans doute notre pire prestation dans le secteur défensif (33 buts encaissés, cela sera notre pire total de la saison). Et cela malgré les 19 arrêts réalisés par Alexis et Maxence dans les buts. 22 à 15 à la pause. Le match était déjà presque plié. +11 à la 46ème… puis le trou noir. Le relâchement total ! Nous concédons un 13 – 5 dans le dernier ¼ d’heure. Sans conséquence sur le résultat final…Heureusement ! L’attaque a été brillante, dirigée tour à tour par Swann, Rémi et Pripri, nous avons trouvé beaucoup de solutions dans une défense gruyère. Les 10 buts sur 16 marqués par Doudou ou le beau 9 sur 12 réalisé par Kévin en témoignent ! Malheureusement, ce dernier se blesse à la toute dernière seconde du match.
Coupe de France : Issoudun – Sully : 31 – 32
Le 2ème tour de coupe nous amène du coté d’Issoudun, équipe en difficulté dans le championnat d’excellence régionale. Avec un groupe panaché entre équipe 1, équipe réserve et -18. Seuls Doudou, Yoann, Greg et captain Clem font figure d’expérimentés. Lucas et Clément sont mis à disposition par Xavier, Coach des -18. La joyeuse troupe ne s’attendait pas à un match aussi compliqué. Nos adversaires, jouant sans pression, vont nous mettre en difficulté. D’autant que Greg quitte ses partenaires quelques instants après le coup d’envoi à cause d’une blessure musculaire. 16 partout à la mi-temps. Nous n’y arrivons pas. Dimitri, dans les buts n’y est pas non plus. Bref, les jeunes obtiennent moins de temps de jeu que prévu et nous sauvons l’essentiel après une parade de Dim à la dernière seconde du match. A noter les premiers pas de Lucas en sénior et 3 buts au compteur pour lui. Le championnat reprend ses droits dès la semaine prochaine avec un déplacement à St Doulchard, nos meilleurs ennemis, un derby qui il y a quelques années valait son pesant de cacahuètes…A nous de tirer les enseignements de ce match très moyen !
J6 : St Doulchard – Sully : 28-29
Sully a eu chaud, très chaud sur ce match ! Décimé par les blessures et absences (Greg, Mika, Kévin, Rémi, Pripri, Maxence, Quentin, Hassine), de nouvelles têtes apparaissent dans l’effectif. Le jeune Clément Delorme (encore -18), le revenant Vincent Martinez, le fougueux Juan ou encore le réserviste Baptiste sont dans le groupe pour ce match. Match à priori facile tant cette équipe de St Doulchard est en difficulté depuis le début de la saison. Cependant nos 2 dernières prestations ne sont guère encourageantes en terme de contenu. Et tout ne va pas se passer comme prévu. …Nous sommes malmenés, incapables de faire la différence ! A la pause, aucune des 2 équipes ne s’est détachée. 13 – 13. Nos bases défensives et surtout le jeu rapide de contre-attaque nous font défaut. Et nous nous en remettons trop souvent au bras de Doudou ou aux duels de Swann (6 sur 7). L’attaque adverse nous fait tomber dans un faux rythme, poussant au plus loin les attaques placées, stoppant le jeu au moindre contact pour reprendre leur souffle. Endormis par ce petit trot, nous abordons le money-time avec du retard au tableau d’affichage ( -2 à 6 minutes du terme). Heureusement pour nous, nos adversaires sont cuits et vont totalement craquer dans les 5 dernières minutes. Nous inversons la tendance grâce aux arrêts d’Alexis, et des buts de Steph ou captain Clem. Nous nous en sortons in-extremis et ce match vient confirmer nos difficultés actuelles. L’avalanche d’absents ou blessés n’y est pas pour rien non plus ! Il va falloir redresser la barre car le mois de décembre s’annonce difficile avec 3 gros matchs. Il nous reste un match à domicile contre Val d’Aubois pour retrouver confiance en notre jeu et surtout en notre défense.
J7 : Sully-Val d’Aubois : 41-21
Match maîtrisé et score fleuve face à un adversaire qui à très vite baissé les bras. La défense a retrouvé ses automatismes mais surtout l’intensité qui lui a cruellement fait défaut auparavant. Et quand on défend fort, on se projette vite vers l’avant. Vincent, à l’aile gauche se régale. 5 sur 6 pour lui qui confirme qu’on peut compter sur lui en l’absence de Mika et Kévin à l’aile. +10 à la mi-temps. 21-11. Hassine réalise aussi une grande prestation. 13 arrêts et seulement 10 buts pris. A lui seul, il a écoeuré les artilleurs adverses. Pour le second acte, le match va continuer sur les mêmes standards. Et le score sera sans appel +20. Notre écart le plus important cette saison. A noter l’excellent match de Rémi qui avec 7 buts et 5 passes décisives aura été l’homme du match. Nous voici quelque peu rassuré quant à notre capacité à défendre et surtout à nous projeter vite vers l’avant. 8 buts sur contre-attaque et également 8 buts sur jeu de transition. Il est là l’ingrédient qu’il nous a manqué sur les derniers matchs…C’est à nous de dicter notre rythme !
Cet enchainement de 5 matchs, sur le papier assez facile, aura laissé des traces. Des blessés tout d’abord, un peu comme chaque année quand arrive le mois de novembre. De la fatigue aussi, peut être un peu de lassitude. Au classement, cinq équipes se détachent. Les 2 équipes Orléanaises de l’escale et de l’uso, la réserve de Saint Cyr suivant de près puis les promus de Joué les Tours. Les 4 prochains matchs nous mettront aux prises avec ces 4 équipes. La séquence sera cruciale pour la suite du championnat…Nous y arrivons avec un dernier match solide mais des prestations moyennes auparavant.

PARTIE 4 L’heure de vérité !!!

Après cette série de matchs jugés plutôt faciles mais qui nous aura apporté son lot de sueurs froides, les choses sérieuses débutent réellement en ce début du mois de décembre. En effet nous affrontons les 4 autres équipes du top 5. Ce mois de décembre est coché de longue date avec 2 déplacements en touraine (dans des gymnases réputés difficiles à conquérir) et la réception de l’escale, équipe rugueuse et ambitieuse. Et surtout, le sommet promis de longue date avec la réception de l’Uso en cloture des matchs aller.

J8 : St Cyr sur Loire – Sully : 21 – 39
Ce match, nous le redoutions particulièrement face à une équipe jeune, qui se projette vite vers l’avant. St Cyr a réalisé un bon début de championnat. La méfiance est donc de mise. Focalisés vers cette échéance, la semaine d’entrainement a été studieuse et engagée. Le match se déroule un dimanche après-midi. Et je redoute l’inconstance de mon groupe les dimanches. Mais dimanche midi, tout le monde est là, à l’heure, et plutôt frais au rdv. Mais durant le trajet aller, coup de théâtre ! Doudou l’artilleur Sullylois, a oublié son sac de hand dans le coffre de sa voiture à St Jean de Braye…Demi tour à Meung pour récupérer les affaires de l’étourdi ! Du coup nous arrivons moins d’une demi-heure avant le début de la rencontre. Echauffement express, consignes raccourcies et préparation écourtée. L’avant match n’est pas idéal…Mais la rencontre débute à sens unique. Les jaune et bleu sont dans le coup. Défensivement, nous mettons beaucoup d’activité et Maxence est chaud dans ses buts. En attaque, nous réussissons à peu près tout ce que nous tentons. Bref le score enfle rapidement 4 – 14 à la 20ème et nos jeunes adversaires manquent de caractère pour inverser la tendance. 9 – 19 à la pause. Le 2ème acte va être du même acabit. Alexis supplée Max dans les buts avec autant de réussite. Les attaquants s’en donnent à cœur joie. L’étourdi finira le match avec 9 réalisations, Stephen 7, Quentin et Yoann 5… 39 buts inscrits, un festival offensif mais surtout 21 buts pris seulement (face à une équipe efficace habituellement dans ce secteur de jeu). Quelle prestation ! Sans doute la plus aboutie cette saison. Et cerise sur le gâteau, nous récupérons le fauteuil de leader suite au match nul de l’escale et de l’uso.

J9 : Sully – escale : 33-32
Cette journée de championnat mettait aux prises 2 prétendants à l’accession. Sully leader et son dauphin, l’escale, à 1 point derrière. Cette équipe orléanaise, rugueuse, joue bien au handball depuis le début de la saison. Le match parfait de la semaine passée a, certes, regonflé le moral des troupes (malgré les blessures nombreuses de Swann, Kévin, Greg, Pripri entre autre). Mais attention à l’excès de confiance… Et très vite, nous allons comprendre toutes les ambitions de nos adversaires. Après une entame équilibrée, nous prenons les devants grâce à des arrêts de Maxence et 3 buts consécutif du snake Mika. 11 – 7. Mais comme bien souvent, l’escale ne lâche rien et s’appuie sur son artilleur Cissé pour revenir sur nos talons 13 – 12. Temps mort posé et deuxième accélération de Mika et Quentin et à nouveau +3. Mais l’escale revient encore au forceps dans le sillage. 16 – 15 à la pause. La rencontre est apre, engagée, et de toute évidence, elle va se jouer sur des détails. Doudou se réveille en début de 2ème et marque à 4 reprises. Nous avons à nouveau ce petit matelas qui rassure un peu ! L’escale va mettre un peu plus de temps pour revenir. Mais va finir par recoller au mental. Pire, nous voyons nos adversaires nous déborder à l’approche du sprint final. 30 – 31. Il reste 5 minutes à jouer. Yoann égalise depuis son aile. Le gymnase retient son souffle et le nombreux public Sullylois est en haleine…Ce match passionnant peut basculer d’un côté comme de l’autre. Les fameux détails ! Le mental ! La hargne ! Plus question de beau handball…On cherche l’efficacité ! Malheureusement Rémi écope d’une exclusion sévère au plus mauvais moment. Nous allons terminer le match à un joueur de moins sur le terrain. Temps mort. Doudou pris en stricte, ce sera aux jeunes Thomas et Quentin de faire le jeu. Pleins d’insouciance, de classe, d’abnégation, sur des duels remportés, ils marquent chacun leur tour pour nous donner la victoire. 33-32. Un grand ouf de soulagement parcours les travées de Jourdain. Nous avons eu ce petit brin de réussite et de chance qui a fait basculer ce match incertain dans notre escarcelle. Si ce match n’a pas été le plus beau, le plus abouti de notre saison, il fut sans doute le plus difficile. Et nous avons dû piocher dans des ressources qui n’ont rien à voir avec l’aspect technique. Le dépassement de soi, pour l’autre, pour la famille jaune et bleu, la confiance en soi, en ses coéquipiers, envers aussi les consignes du coach…Et confiance en la jeunesse aussi. Quentin, du haut de ses 18 ans qui réalise un match stratosphérique en défense comme en attaque (7 sur 8), Thomas, 18 ans qui marque le but décisif, ou encore Clément, 17 ans, qui a marqué un but important en fin de match…

J10 : Joué les Tours – Sully : 27-32
Dernier match de l’année 2019, en touraine, chez un adversaire qui a réussi un début de championnat tonitruant. Forts dans leurs murs, les Tourangeaux ont la réputation de bien jouer au handball. Un jeu d’attaque bien huilé collectivement. Et surtout une équipe maîtrisant parfaitement le jeu rapide. Pour ce match, nous récupérons Greg et Pripri, de retour de blessure. Après une entame où nous manquons de réussite, les 2 équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. 8 – 9 à la 20ème. Ce score est en grande partie dû à la grande prestation de Maxence, dans les buts. Nos adversaires trouvent un peu trop facilement des failles dans notre défense et se procure des situations franches. Max fait des miracles ! Enfin, les jaune et bleu accélèrent le rythme. Mika et Doudou sont à la conclusion. Nous passons un 7-3 à nos adversaires pour atteindre la pause avec 5 longueurs d’avance. Le plus difficile semble fait ! Nos adversaires reviennent sur le terrain regonflés à bloc. Nos peinons à trouver de la continuité dans le jeu. Nous manquons également de concentration face au gardien. Petit à petit, notre avance fond et Joué les Tours revient sur nos talons. 24-25 à 9 minutes du terme. Le retour aux affaires de Max va nous faire le plus grand bien. Quelques parades suivies de relances milimètrées vont nous donner de l’air. D’autant que Mika ne tremble pas pour transformer les 7m. Greg et Pierrot viennent cloturer la marque pour une victoire de 5 buts. Plus compliquée que le score ne peut le laisser paraître, une fois de plus, les jaune et bleu auront puisé dans des ressources mentales et collectives pour se sortir du piège.
Fin décembre, enfin la trève tant attendue. A ce stade du championnat, nous comptons 1 point d’avance sur l’uso et 3 sur l’escale. La montée se jouera certainement entre ces 3 équipes. Et la reprise, fin janvier, nous promet déjà le choc des titans pour le dernier match de la phase aller. La réception de l’uso est déjà dans toutes les têtes…

CDF : Selles sur cher – Sully : 18 – 30
En guise de reprise, nous avions décidé de nous déplacer avec la grosse équipe pour préparer le plus sérieusement possible notre duel au sommet de la semaine d’après. A noter, le retour au handball de notre ancien capitaine Chinoi. Après une pause de quelques mois, l’envie de remettre le maillot et de boire des coups avec les potes a été plus forte. Selles sur Cher, équipe qui évolue 2 niveaux en dessous du notre, ne devrait pas poser de problème. Mais à la surprise générale, dans un match de reprise, sans colle, les jaune et bleu sont malmenés par une vaillante équipe qui joue sa chance à fond. Nous perdons 13-12 à la mi-temps…Ce 1er acte, indigeste, faits de maladresses appelle forcément une réaction… Et elle aura bien lieu. Nous remportons la 2ème mi-temps 18 à 5 et nous rassurons un peu sur notre niveau de jeu. 30 -18 au final.

J11 Sully – USO : 27 – 21
Le match clé de la saison. La semaine d’entrainement a été sérieuse. En coulisse, le club a préparé une belle fête. Les tribunes sont pleines, les jeunes sont tous en jaune et bleu. La fanfare est là. Maiky et son accordéon aussi. Dans les vestiaires, les mines sont fermées…Les joueurs sont déterminés, concentrés. Depuis le temps que l’on attend ce sommet ! En entrant dans le gymnase pour la présentation des équipes avec les enfants de l’école de handball, l’émotion est immense ! Tout ce monde, cette ambiance de fou. Nous devons être à la hauteur. Et nous allons l’être. D’entrée nous imprimons un combat physique. La défense jaune et bleu est dominante et derrière Max est chaud bouillant. L’ambiance est absolument énorme. Très difficile de passer les consignes depuis le banc de touche tellement Jourdain résonne. Qu’à cela ne tienne, les joueurs n’ont pas besoin de moi. Ils savent exactement ce qu’ils ont à faire. Tout le travail collectif, tout les ajustements travaillés, tout se déroule à merveille. Comme à son habitude dans les grands matchs, Mika est au rendez-vous (8 buts pour lui sur ce match). La pause est atteinte sur le score de 16 à 10. Pas de temps faible sur cet acte pour les jaune et bleu. L’avance n’aura cessé d’augmenter depuis le début de la rencontre. Et surtout que dire de la prestation défensive ! Un homme symbolise bien toute la détermination. C’est Pierre. Contre son ancien club qui n’avait pas su lui faire confiance, revanchard, il a broyé ses anciens co-équipiers qui s’approchaient un peu trop près de la zone de vérité.
Au retour des vestiaires, galvanisés par le soutien du public, les jaune et bleu vont conserver l’étreinte et compter jusqu’à 10 buts d’avance. 24-14 à la 46ème. Dans un sursaut d’orgueil, nos adversaires vont réduire une peu l’écart, profitant d’une double supériorité numérique. 24 – 19 à la 52ème. Nous craignons alors un scénario catastrophe. Mais grâce à la vista d’un Pripri, à l’efficacité de Pierrot en pivot (5 sur 5), nous conservons notre avantage jusqu’au gong. 27 – 21 ! Quelle joie ! La communion avec les supporters est magique. Clapping ! Embrassades ! Félicitations de M. le Maire ! Le président qui saute partout tel Zébulon! Nous savourons l’instant. Ce match a été une dinguerie, le genre d’ambiance qui reste gravé dans une carrière de handballeur.

A la fin des matchs aller, en alternant des prestations solides, d’autre plus fébrile mais remportées au mental, nous occupons la première place, avec nos poursuivants relégués à 3 points…
Cette séquence décisive aura été salvatrice et le groupe aura su s’en sortir sur ses valeurs collectives sur le fait de ne rien lâcher, et aussi sur le fait d’être restés sereins, même dans les moments difficiles.

Partie 5 En route vers le sacre et la Nationale 3 !!!

Elle était tant attendue, la voici. La dernière partie du résumé de la saison de nos jaune et bleu dans leur quête de l’accession au niveau national.

La dernière partie de saison va voir l’équipe sullyloise se détacher inexorablement au classement en maintenant son rythme infernal. Les adversaires vont lâcher peu à peu.

Fin janvier, à la fin de la phase aller, un trio d’équipe se détache pour jouer l’accession. Nous sommes leaders avec 3 points d’avance sur l’escale d’Orléans et sur US Orléans. Notre situation est certes avantageuse mais rien n’est encore fait.

SPOH2 – Sully : 19 – 29

Ce premier match de la phase retour nous oppose à une jeune équipe de St Pryvé. Nos adversaires se battent pour engranger les quelques points qui les séparent du maintien. Logiquement nous devrions nous imposer mais attention à l’excès de confiance et à la pression qui retombe après notre sommet du championnat que nous venons de remporter la semaine précédente. Nous réalisons une bonne entame de match mais nous pêchons en attaque par manque d’efficacité dans le dernier geste. Si la défense donne des gages de solidité ( 9 buts encaissés à la pause), c’est l’attaque qui est plus approximative (13 buts seulement en 30 minutes). Le deuxième acte va être davantage maîtrisé offensivement. Nous nous envolons au tableau d’affichage pour finir le match sur un + 13. Le retour dans le groupe 1 de Jérémy Chinoi nous aura fait le plus grand bien. Auteur d’un 5 sur 6, il aura été l’un des sullylois les plus en vue. Max aussi réalise une bonne prestation avec seulement 16 buts pris, 1 but et quelques relances décisives. Enfin Captain Clem, exemplaire comme à son habitude, signe un bon 5 sur 7 et une activité défensive de tous les instants. L’obstacle est passé sans encombre et bonne surprise pour nous. Nos 2 adversaires directs chutent dans leurs matchs respectifs.

 

Sully – Vierzon : 36 – 29

Englouée dans le milieu du classement, l’équipe de Vierzon alterne des résultats irréguliers. Cette équipe, lorsqu’elle l’a décidé, peut s’avérer redoutable et proposer un niveau de jeu très intéressant. Elle nous avait d’ailleurs accroché lors de la journée 2 (19 – 19) et vient de faire chuter le dauphin USO lors de la journée précédente. Méfiance ! Les jaune et bleu vont aborder ce match très sérieusement, conscient que la victoire espérée est un passage important vers l’objectif. D’entrée nous trouvons la réussite offensive face à la défense agressive de nos adversaires. Un homme va montrer qu’il est dans une forme étincelante. Edouard Guyot, sur ce match va être littéralement injouable et signe un 15 sur 15 au tir tout en délivrant 5 passes décisives. Sur un nuage ! Il nous aura porté offensivement d’autant que nos gardiens, Max et Alexis ne sont pas sur leurs standards habituels. Durant ce match, il y avait aussi le retour aux affaires de Yoann Prieur, toujours époustouflant de justesse et d’intelligence. Bref un match où il n’y a pas eu véritablement de suspense et où l’écart a constamment oscillé entre +5 et +10. Cet obstacle franchi sans trop de douleur nous envoie plein de confiance pour aller défier la réserve de Dreux Vernouillet.

Dacov – Sully : 25 – 27

Le match piège par excellence. Un dimanche après midi, après 2h30 de route face à une équipe que nous avions littéralement bousculé à l’aller (victoire de 17 buts), installée dans le ventre mou mais parfois renforcée par des éléments jouant en N2 ou N1. Et surtout la confiance engrangée qui parfois nous a joué des tours dans des rencontres abordables…Bref un match à ne pas négliger et surtout s’engager physiquement dans le combat qui s’annonce. Et mes craintes vont se vérifier ! L’entente Dreux Vernouillet ne nous accueille pas en victime. D’entrée de jeu, nous courons après le score. Nous ne sommes pas vraiment dans le rythme et nous nous reposons trop sur le bras de Doudou, une nouvelle fois intraitable en attaque (encore un match à 15 buts). Toute la rencontre sera serrée ! mais la différence va se faire grâce à Alexis, seul dans les buts pour ce match. A l’approche du money time, il devient imperméable et nous permet de prendre l’avantage à 10 minutes du terme après avoir compté jusqu’à 3 longueurs de retard. Chinoi et Kévin achèvent le travail et nous assurent un succès au combien difficile. Cette victoire a été acquise avec beaucoup de patience et la différence s’est faite en fin de match grâce à la profondeur du banc Sullylois. Super opération au classement car nos adversaires orléanais ont à nouveau chuté. Nous comptons 7 points d’avance sur l’escale et l’USO. La voie royale !

Coupe de France : Vierzon – Sully : 23 – 15

Qualifiés pour les 16ème de finale de la coupe de France régionale, nous nous rendons à La Flèche pour y affronter Vierzon. Avec une avance confortable en championnat, nous nous sommes pris au jeu de la coupe, qui à la base n’était pas une priorité. Le départ à 6h le dimanche matin pique un peu. Notre match étant programmé pour 11h, un horaire inhabituel pour les quelques oiseaux de nuit de l’effectif… Nous allons prendre une véritable douche froide durant les 50 minutes que durent ce match. Incapables de répondre au défi physique (parfois limite) que nous impose l’adversaire, nous subissons sans aucune rébellion ! Echecs face au gardien, mauvais choix en cascade et la réussite qui nous fuit ! Bref ce match qui devait être une fête va sceller notre première défaite en compétition depuis longtemps, très longtemps (10 mois exactement). La déception est immense et quelques fissures apparaissent. Mais il nous faut relativiser. C’est juste une aventure qui s’arrête en forme d’avertissement pour la suite. L’objectif étant le championnat et le prochain match contre Epernon.

Sully – Epernon : 35 – 28

C’est notre finale. Epernon revient fort, très fort au classement après 8 victoires de rang. Les joueurs d’Eure et Loir après une entame catastrophique (4 défaites) surfe sur une série et un niveau de jeu impressionnant pour revenir à la 2ème place. Sans le savoir, nous allons jouer notre dernier match. Le collectif Sullylois n’est pas au mieux après 2 prestations décevantes en terme de contenu. Mais notre force cette saison a été de savoir se mobiliser dans la difficulté. Sans leur maître à jouer Tony Auriau, Epernon s’est déplacé dans le Loiret avec l’ambition d’épingler le leader à son tableau de chasse. La minute d’applaudissement en mémoire de Francis notre fidèle soutien et gardien du temple est poignante. Nous nous devons de gagner pour lui. Malgré l’adversité de qualité, nous prenons rapidement les devants dans ce match. Nous retrouvons une insolente réussite offensive notamment sur du jeu à 7 contre 6. Nous préparions cette stratégie depuis un petit moment pour tenter de surprendre les adversaires durant le sprint final. Tactique payante car la défense rugueuse sur l’homme de l’adversaire n’a pas su s’adapter. Et Rémi, dans ce registre est un organisateur de jeu hors pair. Distillant les passes dé dans un schéma de jeu travaillé, Steph (7 sur 8) et Doudou se régalent (7 sur 10). Tandis que Kévin en feu follet prend régulièrement de vitesse le repli adverse (7 sur 10). Ce match a confirmé la domination des jaune et bleu durant ce championnat.

Le championnat s’est donc terminé précipitamment aux 2 tiers. Mais avec 7 points d’avance sur l’escale, 9 sur l’USO et Epernon, l’accession tant espérée ne faisait quasi plus de doute.

Je tiens à féliciter mes joueurs pour le courage, l’abnégation et tout simplement leurs compétences tout au long de la saison. Car en plus d’être performants, impliqués et souvent spectaculaires, l’image renvoyée en terme d’état d’esprit, de fair play et d’exemplarité fut tout aussi remarquable. Nous attendons maintenant le prochain exercice avec beaucoup d’envie.

A venir : les chiffres de la saison….

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

(obligatoire)
(obligatoire)


× 3 = trois