27.25 dans le 19.20 Sully bat Saint-Cyr Touraine 27.25

Il y a encore quelques jours, nous ne connaissions toujours pas notre futur adversaire pour cette 1ère journée de championnat de France. C’est finalement Saint-Cyr Touraine qui s’est présenté ce dimanche après midi à Sully. Les tergiversations entre la FFHB et le club Tourangeau ont finalement abouti. Grâce à l’action de quelques dirigeants pugnaces qui n’ont pas voulu la mort de ce club encore dans l’élite (en D1), l’an passé, Saint Cyr est donc autorisé à repartir au niveau N3. L’année commence donc par un derby de la Région Centre, un beau dimanche après midi. Pourquoi un dimanche ? Encore une histoire de derby !!! Pour assister au choc de N1 Saran/Gien, les Sullylois, habitués à évoluer le samedi soir, ont décalé leur rencontre au lendemain. Ils ont pu assister ainsi à la prestation de leurs anciens équipiers. Yoann d’abord, qui en marquant un but décisif en fin de rencontre a permis à son équipe (Saran) de remporter le match ; Jean-Lo ensuite qui s’est juste échauffé au cas où…En effet, seulement 12 noms sont possibles sur la feuille de match, il a ensuite regagné les tribunes…Bienvenue dans le haut niveau…D’ailleurs, on a souhaité qu’il s’échauffe avec nous même, il n’était pas présent dimanche.

10.30. Dimanche. toute l’équipe s’est retrouvée chez l’un de nos partenaires Michel du Bar du Rio pour assister au France-Canada en rugby puis pour manger tous ensemble. Maicky assure le spectacle. Après le repas, direction le château afin de prendre la photo officielle du groupe, si Raphaêl s’en sort avec la technique délicate d’un appareil photo.

15h. Enfin la rencontre. Une semaine auparavant en coupe, les jaunes et bleus avaient bien joués, menés pendant 50 mn puis, finalement se sont inclinés de deux buts. C’est exactement le contraire qui va se produire aujourd’hui. Le « new » Saint-Cyr est composé de jeunes joueurs prometteurs encadrés par d’autres plus expérimentés qui ont vécu la D1 l’an passé. un véritable défi, donc pour les Sullylois. Contrairement à la semaine passée, le public a retrouvé cette fois-ci le chemin du gymnase, il y a du monde dans la salle. Cette rencontre intéresse même les médias importants puisqu’une équipe de France 3 est présente pour un reportage. Surprenant.

La rencontre débute plutôt bien. Igor par deux fois, trouve les chemins du filet. Adrien, de son côté trouve l’intervalle et crucifie le portier adverse. Néanmoins aucun break n’est fait car Saint-Cyr a aussi des armes et réplique fermement. 2.2 puis 3.3 On devine que ce derby risque d’être serré. La suite est beaucoup moins enchanteresse. Les jaunes et bleus balbutient leur handball. Trop de dribbles, trop de précipitation, trop de tirs ratés… »On joue à l’envers » martèle Nicolas sur son banc.

Saint-Cyr n’en demande pas tant et accélère. En marquant en contre ou sur les ailes, les visiteurs prennent pour la 1ère fois l’avantage 4.6 et 7.9. Malgré quelques beaux arrêts de Vincent, de grossières erreurs sont commises en défense. En attaque, c’est encore pire. Julien marque deux fois de loin mais cela ne suffit pas. Sully bute sur le gardien qui multiplie les exploits ou sur la rugueuse, très rugueuse défense Tourangelle . Pourtant, les arbitres sanctionnent. Même en supériorité numérique, Sully n’y est pas. Un dernier but adverse, sur une ultime faute défensive scelle la fin de la 1ère mi-temps où les visiteurs mènent alors de 3 buts. 10.13. Ca sent l’engueulade dans les vestiaires. Elle aura effectivement et justement bien lieu.

C’est avec de nouvelles intentions que les jaunes et bleus, piqués au vif entament cette seconde période. Mais entre les paroles et les actes…Saint-Cyr poursuit sur la même lancée et le score enfle dangereusement. 11.16. Et puis, comme bien souvent, Sully a du cœur et de l’orgueil. Les joueurs ont enfin réagir pour le plus grand bonheur des spectateurs présents. C’est enfin l’heure de la révolte.

La révolte, c’est des arrêts déterminants de Julien, de retour dans les cages Sullyloises, c’est des contres attaques percutantes de Rémi ou d’Adrien (quel Chab’ !!!), c’est une défense retrouvée autour d’Alex et Denis. La révolte, c »est aussi, le bras de Julien, néo-Sullylois, qui marquera 8 buts au final ou pour finir, c’est le geste peu élégant, du meneur de jeu adverse, d’un doigt levé vers le public. Il reste 10 mn à jouer, il sera conspuer durant 10 mn. Au bout du compte, Sully égalise 18.18. la tension est à son comble. La rencontre est relancée mais reste totalement indécise.

Chaque équipe se rend coups pour coups. cependant, Jamais Sully ne prend l’avantage. Tuncer obtient à l’expérience deux pénaltys que transforment sans trembler Eric. Igor retrouve son bras. Julien enchaine encore au tir. Finalement, pour la 1ère fois depuis le début du match, Denis, de loin donne un but d’avance pour les locaux. 24.23. le public pousse et se fait entendre. Chaque action est désormais décisive. Taoufic gratte une balle et file seul au but… Il peut tuer le match…Sa roucoulette inversée échoue dans les pieds du GB. Tout le monde l’a compris à ce moment, on sait où va dormir la louche ce soir. Fort heureusement, quelques instants plus tard, le même Taoufic  se retrouve dans la même situation, seul face au but. L’option « tir bourrin » est beaucoup plus efficace. sully mène de deux buts et ne sera plus rejoint. C’est dans la douleur, face à une équipe qui , probablement ne fera que progresser cette saison, que les jaunes et bleus s’imposent. Le scénario du match est quasi-identique à la semaine dernière. Cette fois-ci, Sully était dans le rôle de Savigny. Il ne reste plus qu’à attendre le 19/20 sur France 3, pour désormais voir qui va devoir payer sa taxe, sa redevance « bijou ». Quelques irréductibles regardent, au local, le reportage. Mickaël a déjà commencer les comptes, ca va coûter cher à certains. Et n’oubliez pas : « comme le Nico, aujourd’hui, c’est aujourd’hui !!! »

Retrouver l’interview de coach Nico en podcats sur le site de Mega fm dans le journal des sports

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

(obligatoire)
(obligatoire)


un + = 5