Les heures historiques de Sully le 10 Mai ce sera aussi au handball !!!

Forcément, obligatoirement, si vous avez jouer Sully ces 20 dernières années , vous les avez croisés….2 joueurs historiques de l ‘équipe fanion du CSM Sully, Eric Demoulières et Denis Bordier ont annoncé dernièrement que, à l’occasion du dernier match à domicile au gymnase municipal, ils mettraient un terme à leur carrière à la fin de cette saison. Retour sur leurs parcours respectifs en interview croisée.

eric 2

Pourquoi le handball ?

Eric : Enfant, j’habitais à Paris et je pratiquais le tennis de table. Lorsque mes parents ont déménagé à Sully, j’ai voulu continuer mais il n’y avait pas de section ici donc grâce à un copain du collège, j’ai découvert le hand et cette passion dure désormais depuis 24 ans.

Denis : Issu d’une famille de footballeur, j’ai longtemps joué à ce sport et puis mon grand frère Vincent a découvert le handball. J’ai suivi son exemple, sa passion et après lui j’ai découvert véritablement le hand au collège à 10 ans avec 2 profs d’EPS ( Philippe Albagli et Patrick Potelune au collège de Poilly les Gien). Je me souviens même de mon tout 1er entrainement…dehors sous la pluie sur un terrain en bitume avec des grosses balles en vieux plastique… injouable… !!!

Votre 1ère licence ? Vos 1ers entraineurs ?

Eric : J’ai pris une licence ici à Sully en Benjamin à l’âge de 10 ans dans l’équipe benjamin entrainé à l’époque  par un joueur de l’équipe 1 qui évoluait déjà en N3, Nicolas Cortijo.

Denis : C’est au HBC Gien, vers 13/14 ans et il y avait déjà Sylvain (Peynaud), nous aurons fait (presque) toute notre carrière de joueurs ensemble. Mes 1ers entraineurs sont des joueurs de l’équipe 1 de Gien qui jouait à l’époque en Nat 3, Fabrice Leroux puis François Parbaud.

denis

Votre parcours au sein des équipes jeunes ?

Eric : J’ai toujours joué à Sully avec notamment Florent Jacquet en entraineur. J’ai participé dans les catégories minimes et cadets aux championnats régionaux avec un titre glané au passage dans cette dernière  catégorie . Ensuite, par manque d’effectif notamment en junior, j’ai commencé à intégrer assez jeune progressivement le groupe séniors d’abord aux entrainements.

Denis : J’ai seulement une sélection en équipe du Loiret (je ne devais pas être le plus doué !!!). j’ai joué dans toutes les catégories jeunes à Gien avec quelques titres au passage comme champion régional Cadet. Une finale gagnée contre Montargis avec des arbitres de Sully qui ne nous avaient pas beaucoup aidé ce jour là mdr…Rapidement, j’ai commencé vers 15-16 ans à beaucoup m’entrainer avec l’équipe 1 de Gien qui a véritablement explosé dans ces années là . J’ai fait ensuite une saison entière dans le groupe 1 qui va évoluer en D2 avant de rejoindre le club de Sully en 1994 avec surtout l’envie de jouer avec  Ludovic (Masson). Sur ce point, ce vœux aura été largement exaucé, même si blessé Ludo a dû arrêter il y a 3 ans déjà.

Y a t-il un entraineur qui vous a marqué ?

Eric : Je les ai évoqués auparavant, les entraineurs, lorsque j’étais jeune, ont beaucoup compté. Ensuite au niveau sénior, j’ai de très bons souvenirs du passage de Philippe Gioan à Sully (presque 10 ans )et c’est un grand plaisir de le revoir comme cela s’est produit il y a quelques jours où il est venu nous voir jouer contre Dreux.

Denis : Au final, je n’aurai pas eu beaucoup de coachs différents et chacun m’aura marqué pour des raisons différentes.  Jean- pierre Igoulen m’a laissé ma chance à Gien en équipe 1 et  m’a, en peu de temps appris beaucoup de choses (à l’aile gauche au départ ).  A Sully, lors de mon arrivée, Jacky Boullier  coachait une bande de gamins ( l’équipe devait avoir 20 ans de moyenne d’âge)  avait un côté très paternaliste et protecteur, tout le monde le respectait, c’était une figure du club. Philippe Gioan a laissé une marque indélébile lors de son passage avec en point d’orgue une montée. Avec Nicolas Loiseau, j’ai plein de bons souvenirs même si cela ne s’est pas forcément et malheureusement terminé dans de très bonnes conditions.

IMG_1677

Une carrière, c’est beaucoup de bons souvenirs ?

Eric : Mes sélections en équipe du Loiret jeunes et ma participation aux jeux de l’avenir en 1993. Mon tout 1er match avec l’équipe 1 de Sully, c’était un derby à Aubigny. Ce tout 1er match (en Régionale 1) s’était en plus soldé par une victoire. Bien évidemment, les matchs de barrages en 2002 face à Chatenay-Malabry et la montée en nationale 2. Et plus récemment, le grand honneur de porter le brassard de capitaine de l’actuelle équipe. Merci à Aurélien pour cette confiance.

Denis : 1995 un titre de champion de France universitaire avec la fac d’Orléans. Un match fou à Bercy devant 15 000 personnes en lever de rideau d’un match de l’équipe de France (un but marqué par le Giennois Ahmed Ahouari à la dernière seconde et qui donne la victoire d’un but) Et Jackson Richardson et Philippe gardent en personne qui viennent nous féliciter dans les vestiaires. Inoubliable. La 1ère montée en Nationale 3 avec Sully. Elle était inattendue. Nous avions tous 20 ans. Beaucoup de joueurs de cette époque sont d’ailleurs restés fidèles au club à l’instar de Sebastien Thoret ( Totor) qui est arbitre, Ludovic ( Masson) entraineur, son frère Laurent toujours dans les tribunes, sylvain vice-président…. Sans oublier l’inamovible Tuncer évidemment qui est avec moi le seul survivant en équipe 1 de cette lointaine époque…du siècle dernier…les dinosaures …

Mais aussi de moins bons souvenirs ?

Eric : Je peux classer dans une carrière toutes les mauvaises blessures (genou , dos par exemple)…Sur le plan sportif, la défaite à Pau Nousty a été difficile à digérer. A la fin de la rencontre, suite à la défaite à Pau, nous redescendons en N3 pour une histoire de goal average et je n’ai même pas vu la fin de la rencontre, puisque j’étais aux urgences dans un hôpital à l’autre bout de la France suite à un mauvais coup. Ce match avait été un peu violent.

Denis : Comme Eric, il y a les blessures notamment celle que beaucoup d’amis sportifs ont connu, les ligaments croisés. Un seul véritable mauvais souvenir et il est extra sportif et lamentable. C’est l’agression qu‘ a subi Pascal ( Iriarte) , actuel GB de la réserve, de la part d’un joueur de Libourne lors d’une rencontre de N2. Ce soir là cela avait été très très très chaud…

denis 1

Y a t-il des joueurs qui vous ont marqué et avec qui vous avez joué ?

Eric : La liste serait trop longue, il y en a tellement. Je peux citer ceux qui sont restés le plus longtemps avec  moi au sein du collectif Sullylois comme Denis ( Bordier), Ludovic et Laurent ( Masson), Sylvain ( Peynaud), Stéphane ( Millet Sabatier dit Milou), Igor ( Mercadié), Xavier ( Meng), Tuncer ( Genkafa) …mais j’oublie plein de monde…

Denis : Je ne peux que m’associer à la liste ci dessus et je pourrai rajouter quelques noms. Bertrand ( Perrotin) ou Pascal ( Parodi) lors de mes 1ères années sullyloises…David Lorrilleux , Mickael Montaigu, Alex Beudet ( mon pote de défense), Phaphane Dhuivonroux ou encore Maxime Mahéraux, Alex husy lors de la période N2. Fred Hue ou Adrien Bier plus tard avec qui j’ai eu de gros moments de rigolade..Mais comme Eric, en citant des noms on en oublie forcément beaucoup d’autres…et Eric off course…

Que pensez- vous de l’équipe d’aujourd’hui ?

Eric : Cette une équipe homogène et équilibrée à tous les postes. Ce qui fait la force de ce groupe, c’est un gros melting pot de génération, de caractères, d’horizons différents…Il ya des vieux des jeunes, des calmes, des sanguins, des râleurs, des pointilleux, celui qui a toujours raison et celui qui n’a jamais tort (chacun se reconnaitra !!!) et tout le monde vit bien ensemble.  Tous ceux qui composent ce groupe apporte quelque chose, apporte un plus, le font avancer, progresser et nul doute que cela perdurera ainsi…

Denis : J’adore ce groupe. Il a été seulement créé il y a deux ans et j’ai fait la rencontre de personnes que je ne connaissais pas ou peu, des garçons vraiment attachants avec des personnalités totalement différentes comme pour ne citer qu’eux le tracto-pelle, le Chatou, le grincheux au maillot rose, le chinois, le fabien C,  ma doublure, Patapain…ils se reconnaitront !!! Au niveau hand, cet effectif a vraiment de la gueule et beaucoup de qualités. Aurélien gère tout ce petit monde de la meilleure des manières et ce n’est pas évident tous les jours. Je suis très satisfait de sa venue ou plutôt de son retour au club. En tant que dirigeant, c’était un pari risqué, il n’avait jamais entrainé d’équipes séniors, le pari est quoiqu’il arrive réussi !!!  Pour l’anecdote, j’ai entrainé Aurélien lorsqu’il était gamin, il m’entraine désormais, la boucle est bouclée !!!

eric 1

Et votre vision plus globale sur le club ?

Eric : C’est un club familial et compétitif qui en plus obtient des résultats que se soit dans les catégories jeunes ou séniors, masculines et féminines. Les éducateurs sont compétents et je suis très satisfait des valeurs qui sont transmises ici, à Sully. Le virage qui a été pris il y a deux ans maintenant avec l’arrivée d’Aurélien (Locatelli) a apporté un nouveau souffle, un nouveau projet, plus de  rigueur en équipe 1 et une nouvelle vision des choses, c’est appréciable.

Denis : Le club de Hand de Sully (gros village de 6.000 habitants) c’est un miracle permanent. Evoluer au niveau national depuis si longtemps, c’est un véritable exploit !!! Cette réussite perdure grâce aux bases qui ont été posées par nos anciens dirigeants (Alain ou Nadine Hussonnois par exemple). Aujourd’hui, les dirigeants, les bénévoles actuels ne comptent pas leurs heures et les efforts pour que tout se passe pour le mieux et ce n’est pas toujours évident, il y a parfois quelques peaux de bananes ici ou là…Heureusement, l’équipe qui dirige le club est soudée, combative et pleine de bonne volonté. C’est une belle famille…La municipalité et Jean-Luc Riglet notre nouveau Maire ( qui peut être fera le coup d’envoi fictif samedi soir), nos nombreux partenaires privés, fort heureusement sont présents pour nous soutenir…

denis1

Quel est votre rôle du club de Sully ?

Eric : Par le passé, j’ai encadré des équipes jeunes. Aujourd’hui, je suis joueur, arbitre, membre du conseil d’administration et responsable des transports.

Denis : Entraineur, joueur, arbitre, j’ai assuré toutes les tâches possibles inimaginables dans un club je crois. Aujourd’hui et depuis 5 ans, je suis vice président et responsable de quelques commissions. Comme la communication ou le sponsoring . et je mets également un point d’honneur même si ce n’est pas du tout une contrainte à être le plus souvent possible dans les tribunes pour regarder jouer les petits du club, la relève est belle. Le travail effectué par Ludovic et Aurélien est impressionnant.

Eric et Denis : et on souhaite aussi un 2ème doublé coupe championnat pour l’équipe séniors filles à la fin de la saison. Bonne chance les filles…

Qu-est ce que le handball vous apporté ?

Eric : Toutes les valeurs du sport, les rencontres, le dépassement de soi, de nombreux moments inoubliables. Et du sport collectif en particulier, tolérance, respect, partage, coup de gueules, désaccords aussi bref tout ce qui fait la vie mais…avec un ballon dans les mains..

Denis : Hormis tout ce qu’a pût dire Eric et que je partage totalement sur les valeurs du sport. Le hand m’a surtout permis de faire des rencontres et mes meilleurs amis depuis plus de 20 ans sont au club de Sully, c’est une grande aventure sur le plan humain et relationnel. Parfois ce sont des rencontres totalement inattendues, je pense notamment à celle avec toute l’équipe de la radio Mega FM ( 96.5 à Sully, un peu de pub !!!). Grâce à eux, une émission sur le handball départemental existe depuis 5 ans bientôt et je commente régulièrement des matchs à l’antenne, c’est une sacré expérience.

eric

Une anecdote ?

Eric : Toutes les soirées , les déplacements, les stages, les tournois,  les rires, les larmes parfois aussi. Pour une anecdote , certains s’en souviendront , l’histoire d’un hérisson puant en stage à Bordeaux.

Denis : J’aurai mille anecdote comme les soirées aux longs retour en bus en chantant toute la nuit comme un duo improbable avec Adem en Turc sur « Comme d’habitude »( une vidéo doit trainer sur ça ) ou le célébrissime « Waterloo » de Claude Masson . Mais si je dois en choisir une , ce serait la « perte «  de 5 Sullylois égarés en plein Paris ( sans argent, sans papier) parce qu’ils ont eu le caprice de vouloir aller à la foire du trône et le car est parti sans eux. Nous sommes rentrés en train au petit matin (enfin pas tous …MDR)

Qu’aimeriez vous que l’on retiennent de vous sur un terrain ?

Eric : J’espère avoir laissé la trace d’un joueur combattif, fidèle qui « ne lâche rien ». Pas le plus fort techniquement mais polyvalent capable de joueur à gauche ou à droite (surtout à droite).  Avec (malheureusement ?) une image qui me collera à la peau  «  tiens y a une baffe à prendre , c’est pour Eric !!!! ». et j’aimerai également être avoir le brassard au moment où peut être Sully remontera en Nat 2 à la fin de cette saison, ce serait un doux rêve ….

Denis : On se souviendra longtemps de mes buts marqués sur roucoulette, sur chab…bon ça c’est dans mes rêves…J’espère que l’on retiendra juste que j’étais un joueur qui aura « mouillé son maillot »et sur qui on pouvait compter. On se souviendra aussi de quelques chansons. Je suis quasi certains que tous ceux qui ont, un jour joué en « jaune et bleu » ne peuvent pas entendre certaines mélodies à la radio sans penser à leurs années Sullyloises…Foule sentimentale…

Votre avenir ?

Eric : Toujours joueur à Sully en équipe réserve et dirigeant.

Denis : Toujours dirigeant et joueur en équipe 2 avec les « anciens » et pourquoi pas se consacrer un peu plus au tennis.

denis

Et ce dernier match pour conclure ?

Eric : J’essaye de ne pas y penser mais en fait c’est impossible. Ce match sera probablement chargé d’émotions, avec pas mal d’image en tête, des personnes dans le public, mes copains sur le terrain….

J ‘espère surtout remporter ce match , valider notre place pour les barrages, et offrir une belle soirée à nos supporters qui par leur soutien indéfectible le mérite vraiment.

Denis : Cela m’étonne vraiment mais je n’y pense pas. Je suis vraiment focalisé sur un objectif : gagner ce match pour accéder aux barrages. Peut être que l’émotion viendra samedi mais seule la victoire sera belle…sinon…

Merci à tous les 2 et bon match samedi…

2 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. milou

    Félicitation à vous deux pour votre carrière de handballeur , pour le travaille que vous effectuer et que vous allez encore effectuer pour ce club qui m’est si chaire. La retraite de joueur en équipe1 est facile mais joueur en équipe 2 n’est pas la plus facile car quand on est comme vous des combattants , les matchs sont d’autant plus difficile. Continuer comme vous le faite à hisser haur et fort les couleurs de cette ville et de ce club.Bonne continuation à Vous et à toutes les personnes qui aiment et soutiennent ce club.
    PS:les 5 joueurs n’étaient pas perdu dans Paris et c’était juste un caprice du chauffeur qui ne voulaient pas les conduire à cette si jolie fêtes (pas vrai Bertrant). Dommage pour les autres qui ont raté la rencontre avec ce beau chien et n’ont pas bu ce si bon Coca-cola collectif. Et merci Jacky d’avoir ramené nos sacs. Et à cette époque le club n’avait toujours pas les moyen de nos payer le taxi du retour.

  2. Denis

    Bon Milou, comme sur facebook, pour ton commentaire, je clique sur « j’aime ». Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

(obligatoire)
(obligatoire)


× deux = 18