sully bat angers le résumé du coach

15403007_10211585761184795_79876746_n

Sully cloture 2016 par une victoire.

Angers – Sully : 26-34

Fessés par Limoges à domicile le week-end précédent, les sullylois, plus à l’aise loin de leurs bases, se rendaient chez la réserve d’Angers Noyant.

L’avalanche de blessés et indisponibles est impressionnante. Aux blessures de Chinoi, Hassine et Julien, s’ajoutent les forfaits de Jean Lo et Nico (touchés contre Limoges) et les indisponibilités de Arthur et Rémi. Cette équipe d’absents, pieds niquelés, bras cassés et autres aurait fière allure…

Pour ce match, Maxence et Baptiste, habituellement réservistes viennent nous prêter main forte.

Dès l’échauffement, les vibrations sont bonnes même si je suis impressionné par nos adversaires, grands, athlétiques et puissants au tir. En aparté, Jérémy vient me dire qu’il le sent bien ce match et qu’on va le gagner. Le collectif sullylois n’est jamais aussi dangereux que déterminé, vexé et dans la position du chasseur, de l’outsider…Chasseur, Stephen l’est aussi à ses heures, errant sur une aire d’autoroute, téléphone à la main, à la recherche d’un hypothétique « balbizar » à ajouter à son «  pokedex »…

Bref, de la détermination, il va nous en falloir car dès l’entame, les angevins frappent fort. 3-0 puis 6-3 (à la 10ème) après des réalisations de mika sur l’aile, Ludo au 7m et Steph au travers. C’est le moment choisi par Jérémy pour réveiller l’équipe. Il devient injouable, arrêtant à peu près toutes les tentatives adverses. Galvanisée, la défense devient aussi toute autre. Et nos puissants adversaires ne parviennent pas à se mettre en situation de tir favorable. En 20 minutes, nous passons un 12-3. Max s’est particulièrement illustré en jouant juste aussi bien en défense qu’en attaque (4 contres et 4 buts marqués), Steph et Ludo, nos gauchers se sont aussi régalé. Et Jessy a pesé offensivement en récupérant des 2èmes ballons ou en se démarquant sur le poste de pivot. Une mi-temps où paradoxalement, on n’a pas trop vu Yoann Prieur. Patience ! Nous regagnons les vestiaires avec 6 longueurs d’avance (9-15) conscients d’avoir été aidés par le show Bazin (12 arrêts sur la séquence contre 1 seul pour son adversaire du soir).

Au vestiaire, pas d’euphorie. Cette équipe sullyloise est tellement imprévisible…Continuer sur ce rythme, garder son calme, même quand les arbitres se trompent…

Le début de la deuxième période est du même acabit. Le discret Prieur se met rapidement en évidence depuis son poste de meneur. Mika devient (ou redevient) un super contre-attaquant. Ludo assure aux pénaltys ou depuis l’arrière avec son tir « bowling » Jérémy est toujours en feu (22 arrêts sur le match!) Nous leur passons un 9-3, ce qui nous donne 12 longueurs d’avance à la 40ème (12-24). Le match est plié. Le relâchement qui va suivre est sans doute la fausse note du soir. Des pertes de balles, des actions moins collectives, des défenseurs isolés qui prennent de véritables athlètes dans le buffet, des replis moins assurés, des adversaires qui jouent plus en jeu direct et l’écart fond lentement. Heureusement que Yo Prieur est là pour décocher des flêches dont il a le secret et assurer la marque. La suite permet d’offrir un peu de temps de jeu à Baptiste qu’il prend avec beaucoup d’enthousiasme. 34-26 au final. Ne pas faire la fine bouche et savourer cette victoire qui n’avait rien d’évidente à l’entame. Même si la fin de match est moins aboutie…Même si nous avons eu pas mal de pertes de balle sur la rencontre…Même si nous avons encore un peu trop porté la balle quelquefois…Même si certains ont un peu râlé sur des coups de sifflet…Profitons de cette victoire et de la trève qui s’annonce.

Reprise de la compétition le 4 février avec la réception de Aunis La Rochelle. Reprise des entraînements le 2 janvier. La coupure va permettre aux blessés de se soigner et à tous de penser à autre chose qu’au handball, ce jeu qui fait que nous nous retrouvons jusqu’à 4 fois par semaine depuis le mois d’août.

Pour la petite histoire, le bon chasseur Stephen a capturé son balbizar sous l’oeil admiratif des frangins braconniers Yoann et Ludo…

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

(obligatoire)
(obligatoire)


− neuf = 0